Nouvelles grilles indiciaires

Nouvelles grilles indiciaires

La réforme des grilles indiciaires dans la fonction publique est lancée. Le 21 avril, les partenaires sociaux ont débuté les tractations pour remettre à plat le système de rémunération des agents publics.

Une phase de négociation qui s’annonce longue et difficile avec au menu : le parcours professionnel, les carrières et les rémunérations et l’avenir de la fonction publique.

Les indices qui permettent de calculer le traitement des fonctionnaires sont actuellement répartis sur 5 échelles. Le Gouvernement propose la fusion des échelles 4 et 5 en une nouvelle échelle 5 et de l’échelle 3 pour l’intégrer dans la nouvelle échelle 4. Une simplification pour le niveau C, recrutement sans concours (échelle 3 actuellement) et le 4 (catégorie C recrutement avec concours).

Si les syndicats sont satisfaits de cette avancée, il n’en est pas de même concernant le nombre de points supplémentaires qui doit être attribué aux différents échelons. A l’exemple du premier niveau de l’échelle 3 (321 points d’indice) qui ne gagnerait que 4 points. Insuffisant disent les représentants syndicaux. Les syndicats pointent également la réduction du nombre d’échelons pour certaines échelles alors que la durée des carrières s’allonge.

La question de la pénibilité fait débat. La réforme prévoit une augmentation des points en fin de carrière pour valoriser la retraite alors que de nombreux agents n’arrivent jamais au sommet de leur grille, perdant ainsi le bénéfice du grand nombre de points en haut de l’échelle.

La fin des négociations est prévue pour la fin du mois de juin. Une prochaine réunion, spécifique à la catégorie C, doit se tenir avant la fin du mois d’avril.