Pas assez de candidats aux concours de la magistrature…

Pas assez de candidats aux concours de la magistrature…

La magistrature connait une crise des vocations sans précédent. En 2012, les trois concours de l’École nationale de la magistrature proposaient 270 postes à l’entrée en formation. Seuls 206 candidats ont pu été recrutés. Les recrutements complémentaires organisés fin 2012 ont connu les mêmes difficultés avec 90 places offertes et seulement 53 lauréats. La pénurie est encore aggravée par les 55 nouveaux postes créés récemment pour la mise en œuvre de la future réforme pénale.

La ministre de la justice, Christiane Taubira, s’est inquiétée : "Il y a 330 postes vacants de magistrats en France, c’est à dire budgétés et financés, mais faute de vocations nous n’arrivons pas à les pourvoir. La Chancellerie fait comme elle peut pour gérer la pénurie".

Comme pour beaucoup de professions, dans les cinq années à venir, sur les 8.000 magistrats en fonction, 1.400 partiront à la retraite.


Voir en ligne : Les concours de l’École nationale de la magistrature