Pavillons bleus et emplois

Pavillons bleus et emplois

En 2014, le nombre de ports de plaisance ayant reçu le Pavillon bleu atteint un record avec 94 communes labellisées. Cette distinction est décernée par la Fondation pour l’éducation et l’environnement en Europe et correspond, selon la définition officielle à « une démarche volontaire, positive, annuelle et évolutive, un investissement sur le long terme qui profite aux populations touristiques et résidentes, et valorise le port labellisé. Il récompense les ports du littoral depuis 1987 et les ports continentaux depuis 2002 qui intègrent l’environnement dans la gestion globale du site portuaire : sensibilisation du public au respect de l’environnement, équipements, offre de services, prévention et réduction à la source des nuisances, déchets et pollutions. »

L’augmentation du nombre d’installations respectant les critères du label n’est pas seulement une bonne nouvelle pour les plaisanciers et pour les estivants. On estime que chaque "labellisé" génère en moyenne deux emplois saisonniers supplémentaires pour couvrir les critères d’environnement, de sécurité et d’accueil des usagers. Dans les eaux intérieures comme pour le port de Monthermé dans les Ardennes et celui de Saint-Sauveur de Toulouse - tous deux labellisés pour la première fois cette année - le classement permet de développer l’activité touristique et de revaloriser toute la chaîne d’emplois privés et surtout publics. Les postes d’accueil et d’information sur l’environnement et le tourisme sont particulièrement concernés.