Policier municipal - Agent de police municipale : fiche métier

Policier municipal - Agent de police municipale : fiche métier

Fonction publique territorial Catégorie C Secteur : sécurité - police Métiers associés : adjoint de sécurité, gardien de la paix, gendarme

Policiers municipaux : tendance de recrutement

La demande reste soutenue de la part des communes. 23 800 agents de police municipale étaient en exercice fin 2014. Si les centres départementaux de gestion (CDG) qui assurent l’organisation des concours ne publient pas de chiffres, on estime à 3 000 le nombre annuel de créations de postes pour la totalité des grades de la police municipale sur l’ensemble du territoire.

Les grandes communes qui ont créé très tôt leur police municipale sont confrontées aux premiers départs en retraite et à une hausse de la demande des usagers. Les communes moyennes continuent d’étoffer leurs effectifs et les communes de taille plus modeste sont de plus en plus nombreuses à mettre en place leur propre service.

Les attentats de l’année 2015 devraient avoir un effet de levier sur les recrutements en 2016 et 2017.

La profession d’agent de police municipale

Le policier municipal exerce en uniforme sous l’autorité directe du maire. Dans les grands services, le pouvoir de police du maire est délégué au directeur de police municipale. C’est le maire qui fixe les limites des missions que peut exercer sa police. Le policier peut agir au sein d’une commune ou d’un ensemble de communes pour des missions qui sont le plus souvent à caractère préventif.

Il ne faut pas confondre les agents de surveillance de la voie publique (ASVP) qui ont des pouvoirs souvent limités aux infractions sur le stationnement et les policiers municipaux qui ont des prérogatives beaucoup plus larges.

La police municipale « veille au maintien de la tranquillité, de la sécurité des habitants et des espaces publics et de la salubrité publique ». C’est elle qui doit contrôler l’exécution des arrêtés du maire et constater les contraventions.

Les policiers municipaux gèrent les foires et marchés, assurent la circulation au abords des écoles, informe les administrés de la réglementation en vigueur au sujet du bruit, de la circulation, du stationnement, et du dépôt des ordures…

De plus en plus, ils assistent la police nationale ou la gendarmerie pour la police de proximité et l’on voit de plus en plus de patrouilles communes.

Les agents de police municipale veillent au respect du code de la route et peuvent être équipés de radar de vitesse. Lorsque la fourrière n’est pas déléguée à une entreprise privée, ce sont eux qui en assurent la gestion.

Devenir policier municipal : qualités requises

Le policier municipal doit avoir le sens du service public et de l’assistance envers la population. Pour un travail essentiellement à l’extérieur, il doit avoir une très bonne résistance physique. Il lui faut également le sens de l’autorité et la capacité à se faire respecter.

Le concours de policier municipal

Les informations sur les conditions d’inscription et les épreuves sont disponibles dans la fiche Policier municipal agent de police municipale : réussir le concours 2016-2017.

Devenir agent de police municipale : après le concours

Recherche de poste

Les lauréats au concours sont inscrits sur une liste d’aptitude. Attention, cette liste ne vaut pas recrutement qui relève de la seule compétence d’une autorité territoriale.

La liste d’aptitude est valable sur tout le territoire français pendant un an, renouvelable une fois à la demande de l’intéressé(e). Il appartient à chaque lauréat de rechercher un poste auprès des collectivités locales. Là encore, les CDG reçoivent les demandes des communes. Mais une recherche personnelle est indispensable pour trouver rapidement un poste.

Évolution de carrière

Tout au long de sa carrière, le policier municipal bénéficie d’une formation continue aux diverses techniques d’intervention, à la législation et éventuellement au port d’arme.

Après 6 ans de services, le gardien de police municipale peut devenir brigadier, puis, par le biais de l’ancienneté et des concours internes, brigadier-chef principal et directeur de police municipale.

Rémunération

Le traitement brut hors prime en début de carrière est de 1 495 € par mois. Un brigadier-chef percevra en fin de carrière 2 116 € mensuels.


Informations complémentaires :

L’annuaire des CDG