Praticien territorial de médecine générale, le médecin de la collectivité

Praticien territorial de médecine générale, le médecin de la collectivité

Mis en place en 2013, ce dispositif, dans le cadre du pacte territorial de santé, a pour but de favoriser l’installation de jeunes médecins dans les zones rurales et de lutter contre les déserts médicaux.

Il s’adresse aux jeunes médecins non encore installés ou installés depuis moins d’une année et permet pour le praticien :

  • de sécuriser les premiers mois - souvent difficiles - de votre installation, dans une période d’incertitude forte (création de patientèle, difficultés de trésorerie, problèmes matériels liés à l’installation dans une région souvent inconnue), en vous apportant une garantie financière pouvant aller jusqu’à 2 ans ;
  • de favoriser votre installation dans des territoires fragiles, caractérisés par une offre médicale insuffisante ou des difficultés dans l’accès aux soins.

Le principal avantage est financier. Le médecin doit réaliser au moins 165 consultations par mois. Dans ce cas, la collectivité lui garanti un complément de rémunération afin d’atteindre 6 900 € brut/mois en prenant en charge la différence avec le montant des honoraires des consultations réalisées.

Le médecin qui bénéficie de ce dispositif doit s’engager :

  • à justifier d’une activité minimale de 165 consultations par mois,
  • assurer la permanence des soins ambulatoires,
  • mettre en place des actions destinées à améliorer la prescription,
  • assurer des actions de dépistage, de prévention et d’éducation de la santé.

En 2014, 200 postes sont à pourvoir. L’ARS (Agence Régional de Santé) est chargé d’instruire les dossiers concernant le dispositif.