Prévention du suicide dans la police nationale

Prévention du suicide dans la police nationale

Afin de lutter contre les suicides dans la police nationale, des “pôles de vigilance” sont progressivement installés dans chaque département, depuis le 1er janvier 2013.

Leur objectif est “d’améliorer la prévention du suicide dans un esprit de partenariat” en coordonnant les actions des médecins, des assistants sociaux et des psychologues de la police.

Le médecin départemental de prévention sera l’animateur. La collaboration de la hiérarchie est sollicitée. Celle ci pouvant alerter le pôle - et inversement - afin de protéger les agents fragilisés.

La police nationale compte une cinquantaine de suicides par an. L’arme de service est le principal moyen de suicide des policiers.