Recrutement : l’art de décrocher un entretien

Nos conseils pour mieux cibler votre futur poste et décrocher l’entretien

Recrutement : l'art de décrocher un entretien

Si, pour les candidats aux recrutements directs et les lauréats sur liste d’aptitude, peaufiner son CV et sa lettre de motivation est une évidence, limiter le nombre d’envois de candidature l’est beaucoup moins. C’est pourtant ce que conseille Laurent Boghossian, coach et formateur, qui vous propose sa stratégie pour décrocher l’entretien en ciblant mieux votre futur poste.


Laurent Boghossian est consultant en entreprise, ancien fonctionnaire et membre du jury, auteur du livre Prendre en main sa carrière territoriale. www.manantra.com


La loi des grands nombres aurait tendance à prôner que, pour obtenir une réponse, il faut envoyer cinquante lettres de motivation, voire plus.

C’est incontestable. Plus l’on envoie d’hameçons à l’eau, plus l’on a de chances d’avoir de poissons qui mordent. Mais à une seule condition : que l’on n’envoie pas des hameçons à barracuda pour attraper des truites.

En corollaire de cela, il n’existe aucune loi qui démontre que si vous n’envoyez qu’une seule lettre, l’on ne vous répondra jamais.

Bien entendu, la majorité des candidats aura tendance à répondre à un maximum d’annonces car l’objectif, c’est de passer un entretien. Et même pendant l’entretien, ils seront prêts à accepter tout et n’importe quoi afin d’être recrutés au plus vite en se disant « Une fois à l’intérieur, on verra bien ».

Ceci étant, il me semble important de dire que les recruteurs ne sont pas prêts à recruter systématiquement des personnes sous prétexte qu’elles sont titulaires, qu’elles auront le bon diplôme et qu’elles sont prêtes à dire oui à tout.

Un recruteur pense aussi à l’avenir et misera massivement sur l’intelligence sociale, sur la vision et sur le tempérament du candidat qu’il aura face à lui.

Personnellement, j’ai reçu pas mal de candidats qui, en entretien, me disaient qu’à la base, ils ne connaissaient pas bien ce qui était demandé au travers du poste, mais que ce dernier correspondait vraiment à leurs attentes et qu’ils étaient prêts à s’investir et à apprendre.

Honnêtement : comment le poste proposé pouvait-il correspondre à leurs attentes alors même qu’ils reconnaissaient ne pas connaître ce qui était demandé ? Savaient-ils d’ailleurs vraiment quelles étaient leurs attentes ?

Ainsi, dès la recherche d’employeurs potentiels, vous devez faire ressentir aux personnes que vous n’êtes pas là par hasard et que vous savez ce que vous voulez.

Plus vous serez au clair sur ce qui est important pour vous, sur ce que vous voulez et sur ce qui vous motive, plus votre candidature sera affinée et plus vous aurez de chances de décrocher un entretien.

Pour cela, il faut apprendre à faire des choix et des sélections sur les sources qui pourraient vous permettre de décrocher un entretien.

- La région

Pourquoi donc postuler dans le Morbihan alors que vous savez déjà que vous n’irez pas y travailler en cas de recrutement ? Sélectionnez la zone géographique dans laquelle vous êtes prêt à vous déplacer et, en fonction de cette zone, cherchez à passer des entretiens dans les collectivités qui en font partie.

Attention : si jamais un poste vous attire vraiment, mais qu’il se trouve dans une zone très éloignée de la région où vous souhaitez exercer, avant de l’éliminer, posez-vous les questions suivantes :

  • Ce poste ne mérite-t-il pas que je change de région ?
  • Si je devais me déplacer, la souffrance ressentie ne s’atténuerait-elle pas du fait de l’épanouissement que me procure le poste ?
  • Changer de région, ne serait-ce que pour un temps, ne pourrait-il pas être une occasion de vivre quelque chose de différent ?

- Le type de collectivité

Pourquoi donc postuler dans un Conseil départemental, avec un gros organigramme, alors que votre seul rêve est de travailler dans une commune de taille moyenne ? Même si cela vous paraît difficile a priori, essayez de bien qualifier le type de collectivité qui vous intéresse. Pour cela, c’est souvent la taille et les compétences de la collectivité qui vous permettront de faire la différence.

- Le domaine de compétences

Pourquoi répondre à une annonce concernant un poste purement lié à de la finance si vous détestez cela ? Pourquoi candidater sur un poste lié au traitement des déchets alors que votre rêve est de travailler dans un centre de traitement des eaux usées ? Faites la liste des compétences qui réellement vous intéressent et de celles que vous abhorrez au plus haut point.

- Le type de poste

Vous êtes un manager dans l’âme et vous acceptez de répondre à un poste de technicien bureautique ? Vous souhaitez travailler, en autonome, en tant que chef de projet transverse rattaché à un DGA afin de mener de grandes réflexions et projeter votre vision du territoire, mais vous acceptez de répondre à un poste de responsable d’un Établissement Recevant du Public avec 20 personnes à manager ?

Certes on ne peut pas avoir toujours ce que l’on veut. Mais croyez-vous vraiment qu’aller à un entretien et dire à un recruteur « Oui, j’adore le management » est quelque chose qui vous rapprochera de vos objectifs si la réalité est que vous détestez cela ? Non seulement cela vous éloignera de vos objectifs, mais cela vous éloignera aussi de vous-même.


D’autres conseils de votre coach pour obtenir et préparer votre entretien de recrutement :
- Comment décrocher un emploi public en développant votre réseau
- Une lettre de motivation compacte et pertinente : 1 message, 5 étapes
- Réussir l’entretien de recrutement