Réserve citoyenne "Pour que vive la fraternité".

Réserve citoyenne "Pour que vive la fraternité".

Annoncée en janvier 2015 par le Président de la République suite aux attentats du 11 janvier, la réserve citoyenne a fait son chemin. François Hollande a chargé Jean-Marc Sauvé, vice-président du Conseil d’État, et Claude Onesta, entraîneur de l’équipe de France de handball, de formuler des propositions pour définir un cadre à cette nouvelle forme d’engagement.

Le 8 juillet 2015, les deux rapporteurs ont remis leurs propositions sous le titre "Pour que vive la fraternité".

L’engagement bénévole devrait s’effectuer dans des structures de droit public et porter sur des missions en liens avec les valeurs de la République ou de droit privé à but non lucratif dans un cadre associatif. Toutes les tranches de la population pourraient se porter volontaires pour des missions ponctuelles avec une priorité donnée aux actions en faveur des grandes causes nationales. Elle pourrait encadrer des besoins ponctuels comme les catastrophes naturelles, les accidents ou les situations sanitaires exceptionnelles. Les grands évènements sportifs ou culturels, les grandes commémorations pourraient également bénéficier de l’engagement citoyen comme les collectivités locales pour l’animation de la politique de la ville et le renforcement du lien social. Une loi instaurant une réserve citoyenne pourrait être adoptée avant la fin 2015.