Retraite, ce que perdent les fonctionnaires

Retraite, ce que perdent les fonctionnaires

La réforme des retraites a été définitivement votée le 27 octobre. Les fonctionnaires seront touchés par le recul de l’âge de départ qui est repoussé à 62 ans (même celui des catégories d’agents dont le métier dangereux ou pénible permettait un départ anticipé à 50 ou 55 ans : pompiers, policiers, etc.) ; par l’augmentation des cotisations (alignées sur celle du privé pour passer de 7,85% à 10,55%, en dix ans) et l’un des avantages majeurs de la fonction publique sera modifié : les mères de trois enfants perdront le droit de partir plus tôt (environ 15 000 personnes seraient concernées).

Selon le gouvernement, l’augmentation des cotisations coutera seulement six euros par mois tous les ans et pendant dix ans.

Un seul avantage est conservé : le mode de calcul de la retraite du secteur public qui sera toujours basé sur les six derniers mois alors que celui du privé prend en compte les 25 meilleures années.