Cette rubrique est parrainée par la Banque Française Mutualiste

Romain, gardien de la paix après un baccalauréat économique et social

Romain, gardien de la paix après un baccalauréat économique et social

Depuis que j’ai 9 ou 10 ans, je veux être Gardien de la Paix. Je n’ai d’ailleurs jamais souhaité faire autre chose.

En 2008, baccalauréat économique et social en poche, je passe le concours national de septembre. Admissible (c’est-à-dire reçu aux écrits), je suis convoqué en novembre à l’École nationale de police pour les oraux et épreuves sportives.

Deux jours avant Noël, en regardant sur le site du ministère de l’Intérieur, je m’aperçois avec une certaine satisfaction que je figure sur la liste des admis.

Quelque temps après, c’est une convocation du SDIG (anciennement RG) que je reçois suivie d’une lettre pour passer la visite médicale. Tout récemment, c’est une lettre officielle qui m’informe de mon admission définitive qui m’est parvenue. Cet écrit, qui pourtant ne donne ni la date, ni le lieu d’incorporation, j’étais impatient de la recevoir.

Je n’ai pas de conseil particulier à donner pour les écrits, si ce n’est de bien construire le plan de la dissertation et surtout de bien gérer le temps imparti.

Concernant le sport, il est nécessaire de bien se préparer physiquement quelques mois auparavant, surtout si l’on est pas forcément sportif.

Pour l’oral, avoir une attitude correcte est de rigueur, et il faut montrer que l’on est motivé.


- Vous souhaitez devenir gardien de la paix ? Informez-vous avec notre fiche-métier.

- Pour connaître les dates d’inscription au concours, consultez gratuitement et sans inscription notre calendrier.

- Retrouvez d’autres témoignages dans le magazine gratuit Vocation Service Public.