Sapeur-pompier professionnel (civil, fonction publique territoriale) : fiche métier

Sapeur-pompier professionnel (civil, fonction publique territoriale) : fiche métier

Fonction publique territoriale (FPT) Catégorie C, B et A Secteur : sécurité Métiers associés : lieutenant de pompier, pompier volontaire.

Sapeurs-pompiers professionnels : tendance de recrutement

La grande majorité des pompiers sont des civils, à l’exception de Marseille et de Paris (plus les Hauts-de-Seine, le Val-de- Marne et la Seine-Saint-Denis) où les pompiers sont des militaires et font l’objet d’un recrutement différent.

Un peu plus de 39 000 pompiers professionnels assurent les secours dans les SDIS. La tendance de recrutement est stable depuis plusieurs années. Chaque département organise son propre recrutement et il convient de se renseigner auprès des SDIS.

La profession de sapeur-pompier professionnel

Le feu ne représente que 15 % des interventions des pompiers. De manière très large, les sapeurs-pompiers ont pour mission principale de porter secours aux personnes dans les situations de danger les plus variées : incendie, accident de la route, noyade, inondation, pollution industrielle, explosion, tremblement de terre, etc. Des spécialisations sont possibles : plongeur, alpiniste et spéléologue, maître-chien, etc.

Devenir sapeur-pompier professionnel : qualités requises

Les pompiers ont avant tout la volonté de servir leurs concitoyens et la notion du devoir. Il faut une très bonne condition physique et la capacité à travailler en équipe hiérarchisée. L’utilisation de matériels perfectionnés demande des capacités à maîtriser la technologie (informatique, matériels de luttes contre les risques chimiques, radioactifs).

Pour certaines interventions, les pompiers sont confrontés à la détresse des victimes et un bon équilibre psychologique est indispensable. La vie de famille est difficile avec des gardes, des astreintes et la vie en caserne.

Les concours de sapeur-pompier professionnel

Le détail des conditions d’accès et des épreuves pour le concours de sapeur-pompier non officier externe et interne sont disponibles dans la fiche Sapeur-pompier non officier : réussir le concours 2016-2017.

Pour le concours de capitaine de sapeurs-pompiers professionnels, consultez la fiche Sapeur-pompier professionnel - Capitaine : réussir le concours 2016-2017.

Pour le concours de lieutenant de sapeurs-pompiers professionnels, consultez la fiche Lieutenant de sapeurs-pompiers professionnels : réussir le concours 2016-2017.

Devenir sapeur-pompier professionnel : après le concours

Rémunération

En début de carrière, un sapeur professionnel perçoit 1 300 €, un caporal 1 600 €, un adjudant 2 000 € et un officier à partir de 2 800 € auxquels s’ajoutent des indemnités selon les contraintes de service.

Évolutions de carrière

Le sapeur peut évoluer dans la hiérarchie par ancienneté et sur concours interne dans les grades suivants : caporal, caporal-chef, sous-officier (sergent, sergent-chef, adjudant, adjudant-chef), officier (major, lieutenant, capitaine, commandant, lieutenant-colonel, colonel).

De très nombreuses spécialités sont accessibles dans le cadre d’une caserne : mécanique, informatique, gestion.

Des métiers particuliers peuvent faire l’objet de formations complémentaires : plongeur, pilote d’hélicoptère ou d’avion, maître-chien de recherche.


Informations complémentaires :

- Coordonnées des SDIS

- Site de la Fédération Nationale des Sapeurs-Pompiers de France


Suivez toute l’actualité des recrutements des métiers de la fonction publique
sur la page Facebook de Vocation Service Public.