Cette rubrique est parrainée par la Banque Française Mutualiste

Stéphane, élève gardien de la paix à Nîmes

Stéphane, élève gardien de la paix à Nîmes

Je suis originaire de la région lyonnaise. Je suis lauréat du concours de gardien de la paix depuis septembre 2008. Je viens d’incorporer l’École nationale de police de Nîmes le 1er septembre 2010.

Dans l’attente de mon incorporation, j’ai retenté des concours de la police au grade de lieutenant, mais j’ai échoué.

J’ai donc travaillé en tant qu’Agent de Surveillance de la Voie Publique (ASVP), agent temporaire de police municipale, afin de me forger une expérience, ce qui va être utile en école, en Haute-Savoie, au Grand-Bornand exactement, station savoyarde située au dessus d’Annecy.

J’ai choisi le service public en priorité pour la sécurité de l’emploi, ce qui vaut de l’or dans notre société à l’heure actuelle.

J’ai préparé mes concours de la police, lieutenant et gardien, grâce à la faculté de droit Lyon 3 qui a créé un Institut d’Etudes Judiciaires, prépa payante dépendant de l’université, avec des intervenants déjà en fonction dans la police.

J’ai fait également beaucoup de stages pendant mes années d’études à la faculté, et du sport, car les capacités sportives sont requises aussi dans la police.

L’oral est une épreuve qui marque à vie. Le plus dur est de gérer son stress et son temps, ne pas être trop décontracté, ni trop coincé, utiliser un vocabulaire approprié, mais aussi bien gérer sa respiration.

Mon conseil ? Il faut s’entraîner devant une glace, avec des amis, ou même des inconnus…


- Vous souhaitez devenir gardien de la paix ? Informez-vous avec notre fiche-métier.

- Vous aussi, vous êtes candidat, lauréat ou fonctionnaire en poste, et vous souhaitez partager votre expérience, contactez-nous en cliquant ici.

- Retrouvez d’autres témoignages dans le magazine gratuit Vocation Service Public.