Cette rubrique est parrainée par la Banque Française Mutualiste

Stéphanie, surveillante pénitentiaire en Haute-Savoie

J’ai obtenu un diplôme général et une licence LLCE anglais/italien, ce qui malheureusement conduit à ne pas pouvoir prétendre à un travail dans une entreprise.

J’ai donc décidé de tenter divers concours de la fonction publique. J’ai échoué à celui de Professeur des écoles mais réussi celui de Surveillante pénitentiaire (Cat. C) et exerce en Haute-Savoie.

Au final, j’en suis ravie car il correspond à mon caractère et que des possibilités d’évoluer nous sont offertes. J’avais aussi préparé Gardien de la paix et j’aurais probablement tenté les douanes si je n’avais pas réussi mon concours.

J’ai choisi la fonction publique car elle me paraissait le seul moyen d’entrer effectivement dans la vie active. Aujourd’hui, à 25 ans, servir l’État est quelque chose qui me plaît. Même si je ne sais pas si l’on peut réellement avoir une vocation initiale pour ce métier que j’ai choisi un peu par hasard, je peux dire que je l’apprécie à l’heure actuelle.

Il y a une part d’autorité et de social que j’aime bien. Ce qui me gêne le plus ce sont les horaires (nuit, weekend) et le non-choix des vacances qui sont imposées.


- Surveillant de l’administration pénitentiaire : fiche métier

- Vous aussi, vous êtes candidat, lauréat, ou fonctionnaire en poste, et vous souhaitez partager votre expérience, contactez-nous en cliquant ici.

- Retrouvez d’autres témoignages dans le magazine gratuit Vocation Service Public.