Cette rubrique est parrainée par la Banque Française Mutualiste

Sylvain, 19 ans, admis au concours de technicien des systèmes d’information et de communication SIC après un bac pro

 Sylvain, 19 ans, admis au concours de technicien des systèmes d'information et de communication SIC après un bac pro

J’ai été scolarisé en lycée professionnel et fait des études dans le domaine de l’informatique et des réseaux de communications.

Au cours de ma scolarité et des différents stages obligatoires, j’ai pu découvrir et apprécier le travail au sein de l’administration.

Après un premier stage dans une Préfecture de la Région Rhône Alpes où j’ai découvert « les SIC » (Systèmes d’Information et de Communication), j’ai choisi de suivre la voie des transmissions et j’ai déposé une candidature afin d’effectuer mon second stage dans l’équipe chargée du projet « ANTARES » d’un SDSIC (Service Départemental des Systèmes d’Information et de Communication).

A l’occasion de l’ouverture d’un concours de Technicien SIC, l’Adjoint au SDSIC de la Préfecture où j’avais précédemment effectué mon stage m’a contacté et fortement encouragé à passer les épreuves.

C’est ainsi qu’après avoir transmis mon dossier, j’ai commencé à préparer seul les épreuves. J’ai, peu de temps après, reçu la convocation pour les épreuves écrites qui se sont fort bien déroulées, puisque j’ai eu la chance de pouvoir choisir des sujets dont je maîtrisais le contenu.

J’étais à peu près certain d’avoir rendu une copie recevable, excepté dans l’épreuve de langue étrangère. J’ai appris quelque temps après que j’avais effectivement réussi les épreuves écrites, qui je dois dire, sont à la portée de toute personne motivée à réussir et fournissant un travail de préparation assidu.

J’ai ensuite été convoqué pour les épreuves orales qui se déroulaient à Lognes dans une annexe du ministère de l’Intérieur, où je me suis trouvé, après une courte préparation, face à un jury composé de cadres de l’Administration (préfets, chefs de services,…).

Ce jury m’a posé différentes questions sur le sujet préalablement préparé, mais qui a très vite dévié sur des questions annexes où les réponses sont pour le moins difficiles à trouver lorsque l’on sort des bancs de l’école et que l’on a préparé le concours seul.

Je suis donc reparti de Lognes un peu moins serein, avec la sensation d’avoir échoué. J’avais la certitude « qu’un gamin de 19 ans » n’avait aucune chance.

Cependant, après une longue attente, j’ai eu la surprise et la joie de recevoir la liste des candidats admis et d’y voir figurer mon nom à la 4e place. (J’aurais aimé connaître la nature des délibérations à mon sujet !)

J’avais ensuite deux options : continuer sur la voie scolaire où les propositions étaient alléchantes et choisir mon affectation parmi différents choix proposés.

Après mûre réflexion, j’ai transmis ma liste de choix au service RH et j’ai eu la chance, sans doute grâce à mon classement, d’obtenir le poste voulu.

Maintenant s’offrent à moi de nombreuses possibilités de carrière et d’évolution. C’est cet aspect qui m’intéresse le plus. J’ai maintenant 4 années pour préparer le concours d’ingénieur des SIC du ministère de l’Intérieur (Catégorie A).


- Pour intégrer la Fonction publique d’Etat, territoriale ou hospitalière…
Consultez nos 60 fiches-métiers détaillées.

- Vous aussi, vous êtes candidat, lauréat ou fonctionnaire en poste, et vous souhaitez partager votre expérience, contactez-nous en cliquant ici.

- Retrouvez d’autres témoignages dans le magazine gratuit Vocation Service Public.