Technicien paramédical territorial : fiche métier

Technicien paramédical territorial : fiche métier

Fonction publique territoriale - Catégorie B - Secteur : sanitaire et social - Métiers associés : assistant médio-technique, rééducateur

Depuis le 1er avril 2013, le nouveau cadre d’emplois des techniciens paramédicaux territoriaux fusionne les anciens cadres d’emplois des rééducateurs territoriaux et des assistants territoriaux médico-techniques qui disparaissent.

Techniciens paramédicaux territoriaux : tendance de recrutement

Comme ce nouveau cadre d’emplois regroupe plusieurs professions, les chiffres du recrutement ont fait un bon significatif. À cela s’ajoute la demande croissante en personnels paramédicaux qui entoure le vieillissement de la population et les besoins du système scolaire. On estime le niveau de recrutement à environ 1 000 postes annuels toutes spécialités confondues (voir plus bas).

La profession de technicien paramédical territorial

Les activités principales des techniciens paramédicaux territoriaux portent sur la rééducation et les activités médico-techniques dans les spécialités suivantes :

  • Pédicure-podologue
  • Masseur-kinésithérapeute
  • Ergothérapeute
  • Psychomotricien
  • Orthophoniste
  • Orthoptiste
  • Diététicien
  • Technicien de laboratoire médical
  • Manipulateur d’électroradiologie médicale
  • Préparateur en pharmacie hospitalière

Chaque profession doit respecter la réglementation, en particulier en matière de formation initiale de qualification professionnelle.

Les missions sont principalement exercées dans les grandes collectivités, en particulier les départements pour les services de protection maternelle et infantile (PMI) et les collèges, les régions pour les centres médicaux et les lycées, mais aussi les grandes agglomérations. L’intercommunalité, dont les missions sont de plus en plus larges, devrait proposer des postes dans les années à venir.

Devenir technicien paramédical territorial : qualités requises

Les disciplines du secteur paramédical s’exercent souvent dans le cadre d’une équipe médicale. Ici, la pratique est plus autonome. Le technicien devra donc pouvoir s’intégrer dans un service d’aide aux personnes, mais aussi être capable de travailler seul au domicile des personnes.

Un grand sens du service à la personne et du service public est indispensable. Au-delà des qualités générales nécessaires pour travailler au service des usagers, les qualités propres à chaque métier sont indispensables.

Le concours de technicien paramédical territorial

Les informations sur les conditions d’inscription et les épreuves sont disponibles dans la fiche Technicien paramédical territorial : réussir le concours 2016-2017.

Devenir technicien paramédical territorial : après le concours

Recrutement

Les lauréats du concours sont inscrits sur une liste d’aptitude nationale pour une durée d’un an, renouvelable deux fois à la demande du lauréat dans un délai d’un mois avant le terme de l’année suivant leur inscription initiale et au terme de la deuxième année. Il appartient aux lauréats de postuler auprès des employeurs territoriaux.

Rémunération

En début de carrière, le technicien paramédical territorial (de classe normale) perçoit une rémunération brute mensuelle de 1 514 € (indice 327). En fin de carrière, le salaire du technicien paramédical territorial (de 1re classe) est de 2 602 € (indice 515).

Évolution de carrière

Par concours interne, les techniciens paramédicaux peuvent atteindre le grade de cadre, puis de cadre supérieur de santé assurant alors des fonctions de coordination et d’encadrement des équipes.


Informations complémentaires :

- Les informations concernant les métiers, les concours et les postes disponibles sont à demander aux centres départementaux de gestion (CDG).


Suivez toute l’actualité des recrutements des métiers de la Fonction publique sur la page Facebook de Vocation Service Public.