Un tiers des fonctionnaires territoriaux renonce à se faire soigner

Un tiers des fonctionnaires territoriaux renonce à se faire soigner

Le troisième baromètre MNT-Ifop de la protection sociale de la Fonction Publique Territoriale, publié le 10 avril 2013 est alarmant : "32 % des territoriaux ont renoncé à consulter un médecin ou un dentiste au cours des douze derniers mois", en particulier pour les soins dentaires, les prothèses dentaires, et les lunettes. Les consultations de spécialistes sont également concernées.

Les chiffres sont variables d’une année sur l’autre, mais tournent autour d’un tiers des agents : 29 % en avril 2011, 33 % en février 2009. Ce sont les agents des conseils régionaux, de la filière administrative ayant moins de 35 ans et également les agents dont le traitement est inférieur à 1 500 euros par mois qui sont les plus touchés.

Cette carence en consultation s’explique par des raisons financières. Pour 42 % des personnes interrogées, ce sont les remboursements insuffisants de la sécurité sociale, puis les difficultés à avancer les frais pour 42 %, le coût des soins pour 39 % et les dépassements d’honoraires non remboursés pour 35 %.