Vers une fusion des académies : quelles conséquences pour l’emploi ?

Vers une fusion des académies : quelles conséquences pour l'emploi ?

Lors d’une conférence de presse, le 26 janvier, le recteur de l’académie de Lille, Jean-Jacques Pollet, a jeté un pavé dans la mare de l’éducation nationale en formulant la possibilité d’une fusion entre les académies de Lille et d’Amiens dans le cadre de la réforme territoriale.

En effet, l’application de cette réforme réduira le nombre de régions en France de 22 aujourd’hui à 13 début 2016. Cette annonce faite dans le cadre du projet de regroupement entre la région Nord-Pas-de-Calais et la Picardie pourrait bien concerner toutes les académies.

En effet, une directive ministérielle demande aux académies de "travailler sur une éventuelle fusion dans les régions concernées".

Une telle mesure aurait des conséquences sur le redéploiement des enseignants qui pourraient alors être répartis sur des zones plus vastes, augmentant la distance domicile/travail pour les professeurs.