Vote des fonctionnaires

Vote des fonctionnaires

Traditionnellement catalogué à gauche, l’électorat des fonctionnaires glisse progressivement vers la droite. Les 5.4 millions d’agents publics français représentent environ 12 % de l’électorat et sont réputés pour être plus sensible à l’importance des institutions qu’aux positions libérales et à l’économie de marché.

Un ouvrage collectif publié aux Presses de Sciences Po " Le Vote des Français de Mitterrand à Sarkozy" montre que fonctionnaires étaient 69 % à voter à gauche en 1988 et "seulement" 57 % en 2007.

Pour le scrutin de 2012, aucune étude n’a encore été publiée, mais l’effet RGPP aurait du ralentir la droitisation de la fonction publique. Dans son étude publiée en janvier 2012, Luc Rohan constate que "les employés et les ouvriers du secteur public constituent le groupe électoral le plus attiré par le "ninisme" qui se traduit soit par de l’abstention, soit par un vote d’extrême droite".