ZEP et Réseau d’éducation prioritaire : comment attirer les enseignants

ZEP et Réseau d'éducation prioritaire : comment attirer les enseignants

Eric Charbonnier, chargé de l’éducation à l’OCDE, milite pour redonner aux zones d’éducation prioritaire un regain de dynamisme et attirer les enseignants.

Selon Eric Charbonnier, pour les ZEP, il "faudrait, en France, réfléchir à des augmentations de salaires conséquentes et susceptibles d’attirer les enseignants, de l’ordre de 30 %."

Une mesure déjà en application dans plusieurs pays de l’OCDE comme au Brésil avec une hausse de 60 % pour les enseignants dans des zones rurales désaffectées ou en Estonie, avec une prime de 4 000 euros par an.

Pour aller plus loin, Eric Charbonnier propose de faire une sélection des enseignants candidats aux ZEP dès le concours avec des mesures incitatives comme une avancées plus rapides de la carrière et une diminution des horaires.

Aujourd’hui, les enseignants en ZEP ne perçoivent qu’une prime de 1 156 € par an qui doit être augmentée de 50 % en 2015 pour ceux qui travaillent dans le "Réseau d’Education Prioritaire". Cette prime sera doublée pour les enseignants de REP+.