Adjoint de sécurité : fiche métier

Adjoint de sécurité : fiche métier

Fonction publique d’État Catégorie C Secteur : sécurité - police Métiers associés : Cadet de la République, Gardien de la paix, Gendarme adjoint volontaire

Adjoints de sécurité : tendance de recrutement

Si les autres postes de la police nationale sont affectés par une baisse des effectifs depuis une dizaine d’années, ce n’est pas le cas des adjoints de sécurité (ADS). Le nombre de recrutements varie d’une année sur l’autre. Mais comme il s’agit de contrats courts, le renouvellement est important. Il est possible de compter sur 5 000 postes disponibles chaque année.

La profession d’adjoint de sécurité

Les adjoints de sécurité assistent les policiers, essentiellement les gardiens de la paix, dans leurs missions de prévention et de répression de la délinquance, de surveillance générale et d’assistance aux victimes. Ils sont assermentés, portent un uniforme et disposent d’une carte professionnelle.

Leur pouvoir judiciaire est restreint : relever les identités, établir des contraventions jusqu’à la quatrième classe, immobiliser des véhicules et transmettre aux procureurs les infractions qu’ils constatent. Selon les missions, ils peuvent porter une arme de service, mais uniquement pendant le temps de mission.

Le plus souvent, ils sont affectés à l’accueil du public dans les commissariats et aux patrouilles de quartiers. Dans tous les cas, les adjoints de sécurité ne peuvent agir que sous l’autorité d’un fonctionnaire de police titulaire.

Le rôle principal des adjoints de sécurité est assumé dans la police de proximité. On les trouve souvent pour faire la circulation aux abords des écoles, pour régler les problèmes mineurs dans les transports en commun.

Devenir ADS : qualités requises

Si l’adjoint de sécurité n’a pas toutes les prérogatives d’un policier, il est cependant confronté aux mêmes situations délicates. Il devra faire preuve de capacités d’écoute et de dialogue, mais aussi de fermeté.

Comme pour tous les postes liés à la sécurité, un grand sens civique et la notion du devoir envers les citoyens sont également nécessaires. Il doit aussi être capable de se conformer à la discipline du travail en équipe hiérarchisée et pouvoir contrôler son comportement dans des situations de stress intense.

Conditions d’inscription à la sélection des ADS

Aucune condition de diplôme n’est exigée. Les candidats doivent être de nationalité française, avoir une bonne moralité, être âgés de plus de 18 ans et moins de 30 ans et avoir une bonne acuité visuelle.

Pour s’inscrire à la sélection, les candidats doivent retirer puis déposer un dossier au commissariat de police le plus proche, dans un des services territoriaux de la Police aux frontières ou auprès d’une Compagnie républicaine de sécurité.

Attention : l’affectation après la sélection se fera dans le département de dépôt de candidature.

Le dossier de candidature comprend : une demande de candidature, une lettre manuscrite de motivation, une photocopie de la carte nationale d’identité ou du passeport en cours de validité, un document justificatif de position au regard du service national, une copie des titres et diplômes obtenus, un certificat médical établi par l’un des médecins de la Police nationale figurant sur la liste remise au candidat lors du retrait du dossier.

Toutes les informations sur les épreuves de sélection sont disponibles dans la fiche Adjoint de sécurité : réussir le concours 2016-2017.

Devenir ADS : sélection

Une visite médicale permet de vérifier l’aptitude physique, en particulier l’acuité visuelle et l’aptitude au service actif de jour comme de nuit.

Comme pour tous les fonctionnaires de police, une enquête administrative est effectuée pour s’assurer de la bonne moralité du candidat.

Ensuite, le candidat passe des tests psychotechniques et un entretien avec les membres de la commission départementale de sélection. Depuis le 1er janvier 2013, les candidats sont soumis à des épreuves sportives éliminatoires.

Au cours de l’entretien, les candidats doivent réussir un exercice destiné à vérifier la capacité à s’exprimer de façon correcte en français et à maîtriser la langue écrite. Il s’agit le plus souvent d’un commentaire portant sur une photographie.

Après la sélection d’ADS

Premier contrat

Le premier contrat est de 3 ans renouvelable une fois par reconduction expresse.

Avant la prise de service, une formation rémunérée de 14 semaines est dispensée : 12 semaines de formation générale en école de police et 2 semaines de stage d’adaptation au poste.

Pendant toute la durée de son contrat, l’adjoint de sécurité bénéficie de nombreux avantages en matière de formation :
- formation continue d’adaptation à ses fonctions ;
- préparation aux concours de la police nationale, en particulier le concours spécifique de gardien de la paix ;
- validation de son expérience professionnelle par un diplôme « Sûreté des espaces ouverts au public » (niveau CAP reconnu par l’Éducation nationale) ;
- diplôme « Adjoint de sécurité intérieure », titre certifié de niveau V qui permet d’attester des compétences et de l’expérience acquises au sein de la police nationale, auprès des d’employeurs (privés ou publics) du secteur de la sécurité.

À l’issue du contrat, les possibilités d’emploi sont nombreuses : concours spécial de la police nationale, postes dans les entreprises privées de sécurité.

Rémunération

Les adjoints de sécurité perçoivent une rémunération de 1 158 € net par mois en province (1 232,24 € en région Ile-de-France) à laquelle s’ajoutent des primes.

Le cas particulier des Cadets de la République

Ce sont des adjoints de sécurité qui font le choix, au moment de leur engagement, de préparer le concours de gardien de la paix.

Ils n’ont pas de diplôme, et suivent une formation spécifique de 12 mois en vue du concours :
- 12 semaines en lycée professionnel (français, histoire et géographie, mathématiques, informatique, anglais) ;
- 28 semaines en école de police (formation professionnelle à l’exercice des missions d’adjoint de sécurité et préparation aux épreuves du concours de gardien de la paix) ;
- 7 semaines de stage pratique dans un service de police.

À la fin de l’année de scolarité, les Cadets peuvent se présenter au concours spécifique de gardien de la paix. En cas d’échec, ils bénéficient des mesures d’insertion professionnelle des adjoints de sécurité.


Informations complémentaires

- Site de la police nationale, page des adjoints de sécurité

- Site de la police nationale, concours adjoints de sécurité


Suivez toute l’actualité des recrutements des métiers de la Fonction publique sur la page Facebook de Vocation Service Public.