Apprentis dans la fonction publique

Apprentis dans la fonction publique

Vous avez entre 16 et 25 ans, sans formation ou en projet de poursuivre votre cursus et vous pensez à l’apprentissage. Le premier réflexe est de vous tourner vers l’artisanat. Mais une autre voie est possible : celle de la fonction publique, ou plutôt des trois fonctions publiques - État, territoriale et hospitalière.

Comme dans le secteur privé, l’apprentissage permet de préparer un CAP, un BEP, un bac pro ou un BTS. Certaines filières donnent même accès au niveau licence. Tous les métiers à tous les niveaux sont présents dans la fonction publique : cuisinier, électricien, mécanicien, secrétariat, comptabilité, informatique, espaces verts, etc. Mais pour certains secteurs, le public présente des avantages. Par exemple pour les métiers de l’environnement ou d’aménagement du territoire, une collectivité pourra offrir des postes d’ouvriers, mais aussi de technicien ou de gestionnaire de projet pour lesquels il existe des BTS. Les métiers du secteur sanitaire et social, de l’informatique et de la comptabilité sont aussi particulièrement avantagés par la diversité offerte par le secteur public. A l’issue de la formation, avec l’obtention du diplôme, la titularisation ou le passage d’un concours interne facilite l’accès au statut de fonctionnaire.

A partir de la rentrée 2015, ce sont 4 000 jeunes qui seront recrutés en alternance avec un objectif de 10 000 avant la fin de l’année 2017. Tous les employeurs publics sont concernés : les communes, les départements et les régions, les office d’HLM, les musées, les établissements scolaires, les ministères, tous les services départementaux de l’État, les chambres de commerce et les chambres d’artisanat, les universités, etc…

Des propositions seront en ligne sur le site de la fonction publique. Il est possible de s’inscrire pour recevoir des alertes ciblées.