Cette rubrique est parrainée par la Banque Française Mutualiste

Claude, professeure des écoles en reconversion

Claude, professeure des écoles en reconversion

Le parcours de reconversion n’est pas « un long fleuve tranquille » !

Je m’appelle Claude, je suis née en 1961 et je suis entrée dans l’Education nationale en 1979 en ayant réussi le concours d’entrée à l’Ecole Normale (par la suite IUFM).

J’ai exercé mes fonctions d’enseignante en élémentaire jusqu’à ce qu’un problème de santé m’empêche de faire classe… J’avais donc 2 choix, à court et long terme : soit entrer dans la spirale des congés maladie et être mise en disponibilité d’office ou retraite pour invalidité, soit m’orienter vers une reconversion professionnelle au sein d’une administration…

C’est ce que j’ai décidé de faire : devenir secrétaire, en comptant bien mettre à profit ma connaissance interne du système éducatif au service de mes futures fonctions ! Le parcours n’est pas « un long fleuve tranquille » !

Il m’a fallu rencontrer plusieurs fois le médecin du rectorat (médecine de prévention), prendre contact avec le Réseau d’Aide (RAPE) et l’assistante sociale du rectorat et surtout monter quelques dossiers (avis médicaux, projet professionnel…).

C’est ainsi que j’ai obtenu un congé de formation professionnelle (CFP) d’une durée d’un an, rémunéré à 85% de mon plein salaire : cet arrêt m’a permis de m’inscrire au CNED sur 2 formations (adjoint administratif 1ère classe et SAENES), de suivre un module de bureautique auprès du CUEEP (Centre Université Economie d’Education Permanente) de ma région, et de bénéficier de journées de formation au secrétariat organisées par le rectorat de mon académie (DAFOP). Je n’ai malheureusement pas décroché de concours cette année-là…

Ne pouvant pas reprendre l’enseignement, j’ai alors obtenu un poste adapté de courte durée (PACD) : j’occupe actuellement un poste d’adjointe dans le service gestionnaire d’un collège, bénéficiant de 100% de mon salaire et d’un aménagement horaire (à nouveau, il m’a fallu monter un dossier, fournir des certificats médicaux, justifier de mon investissement dans mon projet professionnel, rencontrer le médecin du rectorat, l’assistante sociale, rester en contact avec le RAPE…).

Ce sursis m’a permis de reprendre une formation auprès du CNED (SAENES interne), de réaliser un bilan de compétences auprès du GRETA de ma région, de m’inscrire auprès d’un IPAG pour suivre 2 fois par semaine des cours en droit public, finances publiques…

Je bénéficie encore et aussi de journées de formation organisées par le rectorat (DAFOP) en présentiel ou par internet. Comme je suis en fin de droit pour le PACD (3 ans maximum), je tente un dernier recours auprès de mon administration d’origine : soit un reclassement professionnel, soit un poste adapté de longue durée qui me donnerait plus de temps pour décrocher un concours administratif (rien ne prouve en effet que je vais réussir cette année car le concours interne que je prépare n’est pas ouvert dans mon académie : j’ai dû m’inscrire en externe avec des matières nouvelles pour moi…).

Enfin, je viens d’avoir une reconnaissance de handicap par la MDPH de mon département, et je suis désormais dans une veille active : réussir un concours et/ou obtenir du rectorat un poste conforme à mes possibilités physiques ou … d’ici quelques mois être placée en retraite anticipée pour invalidité.

Je voudrais juste conclure sur ce point : il ne faut jamais se décourager, on n’est pas seul pour avancer ! Ces derniers mois, Vocation Service Public m’a apporté des données utiles, et j’ai consulté souvent Cap public pour ses forums : j’y apprécie l’échange des informations pratiques, mais aussi cet espace d’entraide où, sans se connaître, on s’accompagne un peu plus chaque jour…

Bonne continuation à tous et toutes, et d’ici quelques mois, j’espère pouvoir annoncer sur le forum que j’aurai réussi ma reconversion professionnelle ! Il ne faut jamais se décourager, on n’est pas seul pour avancer.


- Rendez-vous sur Vocation Enseignant, le site des candidats aux concours des métiers de l’enseignement.

- Vous aussi, vous êtes candidat, lauréat ou fonctionnaire en poste, et vous souhaitez partager votre expérience, contactez-nous en cliquant ici.

- Retrouvez d’autres témoignages dans le magazine gratuit Vocation Service Public.