Surveillant de l’administration pénitentiaire : réussir le concours 2016-2017

Surveillant de l'administration pénitentiaire : réussir le concours 2016-2017

Les informations sur le métier sont présentes dans la fiche Surveillant de l’administration pénitentiaire : fiche métier.

Concours de surveillant de l’administration pénitentiaire : conditions d’inscription

Pour s’inscrire aux concours de surveillant de l’administration pénitentiaire, il faut :

  • posséder la nationalité française ;
  • jouir de ses droits civiques ;
  • n’avoir pas fait l’objet de condamnation incompatible avec l’exercice de fonction de surveillance ;
  • posséder le brevet des collèges, un diplôme équivalent ou titre reconnu (uniquement concours externe) ;
  • être âgé de 19 ans au moins et 40 ans au plus au 1er janvier de l’année du concours ;
  • respecter des conditions physiques.

Épreuves du concours externe de surveillant de l’administration pénitentiaire

Épreuves d’admissibilité

  • Une série de questions à choix multiple portant sur :
    - l’évolution historique de la France et de l’Europe depuis le début du XXe siècle ;
    - les institutions et les principes de la Ve République ;
    - la géographie physique, humaine et économique de la France et de l’Europe ;
    - l’actualité récente (relations internationales, vie politique, mouvements culturels, sport, vie quotidienne…).
  • Une série de questions de raisonnement logique faisant appel aux qualités d’analyse, d’observation, de déduction et de bon sens du candidat.
  • La rédaction d’un compte rendu établi à partir d’un ou de plusieurs documents relatifs à un événement ou un incident susceptible de survenir à l’occasion de l’exercice des fonctions de surveillant de l’administration pénitentiaire. Il a pour objet de vérifier la capacité du candidat à rendre compte à sa hiérarchie en rédigeant un rapport circonstancié à partir dudit événement ou incident.

Durée : trois heures, coefficient 3. Toute note inférieure à 5 sur 20 est éliminatoire.

Épreuves d’admission

Les épreuves d’admission sont précédées d’une présentation collective d’une durée de 30 minutes faite aux candidats admissibles des missions de l’administration pénitentiaire et du métier de surveillant de l’administration pénitentiaire. La présence des candidats à cette présentation est obligatoire.

1re épreuve : épreuve orale consistant au choix du candidat déterminé au moment de son inscription au concours :

  • en un entretien de personnalité portant sur son aptitude à exercer les fonctions de surveillant et ses motivations (durée 20 minutes maximum, coefficient 5).
  • en la reconnaissance des acquis de son expérience professionnelle dès lors qu’il dispose d’une expérience professionnelle minimale de trois ans (durée : 20 minutes maximum, coefficient 5).

Sont pris en compte dans l’expérience professionnelle les emplois inscrits dans la filière sécurité du répertoire interministériel de l’État ou en relation avec les métiers de la sécurité ou relevant de l’administration pénitentiaire.

Pour l’épreuve d’entretien basé sur la reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle, le candidat produit au moment de son inscription, un dossier professionnel qui fait apparaître notamment son cursus professionnel, ses motivations personnelles et professionnelles pour l’exercice des fonctions de surveillant de l’administration pénitentiaire. L’entretien doit porter alors exclusivement sur le dossier constitué par le candidat.

Les services organisateurs du concours fournissent aux candidats lors de leur inscription un dossier et toutes les informations utiles pour la constitution de celui-ci.

Les candidats doivent en outre se soumettre à des tests psychotechniques interprétés par le psychologue suivi d’un entretien psychologique pratiqué exclusivement par un psychologue ou un psychiatre. Les tests et l’entretien sont utilisés lors de l’épreuve orale. Ils constituent une aide à la décision des groupes d’examinateurs.

Toute note inférieure à 10 sur 20 est éliminatoire.

2e épreuve : épreuves physiques

  • Pour les hommes :
    - une course de vitesse de 80 mètres,
    - une course de demi-fond de 1000 mètres,
    - un lancer de poids de 5 kg.
  • Pour les femmes :
    - une course de vitesse de 60 mètres,
    - une course de demi-fond de 400 mètres,
    - un lancer de poids de 3 kg.

La note attribuée pour l’ensemble des épreuves d’admission est affectée du coefficient 2.