Technicien paramédical territorial : réussir le concours 2016-2017

Technicien paramédical territorial : réussir le concours 2016-2017

Les informations sur le métier sont présentes dans la fiche Technicien paramédical territorial : fiche métier.

Conditions d’inscription aux concours de technicien paramédical territorial

Conditions de diplômes par spécialité

Le concours externe sur titre complété d’une ou plusieurs épreuves est ouvert par spécialité. Il est accessible aux conditions de diplôme suivantes :

  • Pédicure-podologue : candidats titulaires soit du titre de formation mentionné à l’article L. 4322-3 du code de la santé publique, soit d’une autorisation d’exercer la profession de pédicure-podologue délivrée en application de l’article L. 4322-4 du même code.
  • Masseur-kinésithérapeute : candidats titulaires soit du titre de formation mentionné à l’article L. 4321-3 du code de la santé publique, soit d’une autorisation d’exercer la profession de masseur-kinésithérapeute délivrée en application de l’article L. 4321-4 du même code.
  • Ergothérapeute : candidats titulaires soit du titre de formation mentionné à l’article L. 4331-3 du code de la santé publique, soit d’une des autorisations d’exercer la profession d’ergothérapeute délivrée en application des articles L. 4331-4 ou L. 4331-5 du même code.
  • Psychomotricien : candidats titulaires soit du titre de formation mentionné à l’article L. 4332-3 du code de la santé publique, soit d’une des autorisations d’exercer la profession de psychomotricien délivrée en application des articles L. 4332-4 ou L. 4332-5 du même code.
  • Orthophoniste : candidats titulaires soit du titre de formation mentionné à l’article L. 4341-3 du code de la santé publique, soit d’une autorisation d’exercer la profession d’orthophoniste délivrée en application de l’article L. 4341-4 du même code.
  • Orthoptiste : candidats titulaires soit d’un titre de formation mentionné à l’article L. 4342-3 du code de la santé publique, soit d’une autorisation d’exercer la profession d’orthoptiste délivrée en application de l’article L. 4342-4 du même code.
  • Diététicien : candidats titulaires soit du titre de formation mentionné à l’article L. 4371-3du code de la santé publique, soit d’une autorisation d’exercer la profession de diététicien délivrée en application de l’article L. 4371-4 du même code.
  • Technicien de laboratoire médical : candidats titulaires soit d’un titre de formation mentionné aux articles L. 4352-2 et L. 4352-3 du code de la santé publique, soit d’une autorisation d’exercer la profession de technicien de laboratoire médical délivrée en application de l’article L. 4352-6 du même code.
  • Manipulateur d’électroradiologie médicale : candidats titulaires soit d’un titre de formation mentionné aux articles L. 4351-3 et L. 4351-5 du code de la santé publique, soit d’une autorisation d’exercer la profession de manipulateur d’électroradiologie médicale délivrée en application de l’article L. 4351-4 du même code.
  • Préparateur en pharmacie hospitalière : candidats titulaires soit du titre de formation mentionné à l’article L. 4241-13 du code de la santé publique, soit d’une autorisation d’exercer la profession de préparateur en pharmacie hospitalière délivrée en application de l’article L. 4241-14du même code.

Conditions générales

Il faut également réunir les conditions d’accès aux concours publics :

  • Être français ou ressortissant d’un État membre de la Communauté européenne ou d’un autre État partie à l’accord sue l’Espace économique européen.
  • Jouir de ses droits civiques.
  • Ne pas avoir de casier judiciaire (bulletin n°2) portant des mentions incompatibles avec l’exercice des fonctions.
  • Se trouver en position régulière au regard du code du service national.
  • Remplir les conditions physiques exigées pour l’exercice de la fonction.

Concours externe de technicien paramédical territorial : épreuves

Le concours comprend une épreuve orale d’admission consistant en un entretien avec le jury ayant pour point de départ un exposé du candidat sur sa formation et son projet professionnel au sein duquel il est appelé à travailler, sa motivation et son aptitude à exercer les missions dévolues aux membre du cadre d’emploi.

Durée : 20 minutes dont 5 au plus d’exposé.

Le concours peut paraître succinct, mais les candidats doivent déjà être titulaires d’un diplôme professionnelle et donc d’une qualification.