Conseiller en économie sociale et familiale (CESF) : fiche métier

Conseiller en économie sociale et familiale (CESF) : fiche métier

Fonction publique territoriale. Catégorie B. Secteur social. Métiers associés : assistant de service social, assistant socio-éducatif.

Tendance de recrutement des conseillers en économie sociale et familiale

Comme pour l’ensemble des professions de la filière sociale, les recrutements sont en hausse, même si les besoins pour ces postes sont moins importants que pour les assistants de service social.

Dans le secteur public, le CESF exerce dans les collectivités locales ou dans les entreprises comme l’EDF, la SNCF. Les organismes publics emploient un tiers des CESF : caisses d’allocations familiales, offices d’HLM, plannings familiaux, hôpitaux…

Dans le secteur privé, il travaille quelquefois en libéral mais le plus souvent dans des associations, des entreprises privées, des maisons de retraite, des foyers de jeunes travailleurs…

La profession de conseiller en économie sociale et familiale

Le CESF aide les familles ou des personnes en difficultés financières et sociales pour leur permettre le retour ou l’accès à l’autonomie.

Son champ d’intervention est très vaste : diagnostic et accompagnement social, budget familial, énergie, insertion socio-professionnelle, prévention des dettes, instruction des dossiers de surendettement, aide financière ou alimentaire, mesures de protection (tutelle ou curatelle), médiation, soutien administratif, accès aux droits, aide à l’accès et au maintien dans le logement, actions de formation, mise en place d’ateliers, gestion d’équipes et recrutement dans les services d’aide à domicile.

Mais la mission première du CESF est d’apprendre aux personnes à gérer leurs comptes et leur budget.

Conseiller en économie sociale et familiale : qualités requises

Le sens du contact est nécessaire avant tout. Il faut aussi être capable d’analyser les situations, souvent difficiles, des familles pour les conseiller de manière pragmatique tout en respectant la partie humaine de leurs difficultés.

Le CEFS doit pouvoir travailler en équipe pour mener des activités collectives. Une bonne stabilité psychologique permettra de supporter la précarité, quelquefois l’agressivité ou la maladie mentale des personnes aidées.

CESF : accès à la profession

Les conseillers en économie sociale familiale (CESF) sont titulaires d’un diplôme d’État de conseiller en économie sociale familiale (DE CESF).

L’accès à cette formation, qui dure 16 semaines, est ouverte aux personnes titulaires d’un Brevet de technicien supérieur - Économie sociale et familiale (BTS ESF) ou d’un DUT carrière sociale.

Après le diplôme d’État de CESF

Rémunération

Les salaires varient de 1 454 € brut en début de carrière dans la fonction publique hospitalière à 2 472 € en fin de carrière.

Évolution professionnelle

Après le DE CESF, il est possible de suivre une formation de niveau I ou II, le DEIS (diplôme d’État en ingénierie sociale) ou le CAFDES (certificat d’aptitude aux fonctions de directeur d’établissement social).

Une formation complémentaire permet d’exercer comme mandataire judiciaire à la protection des majeurs, conseiller conjugal et familial.

Les CESF peuvent accéder à de nombreuses responsabilités en cumulant leurs fonctions avec celles de conseillers techniques ou bien de responsables de circonscription.

Après plusieurs années d’exercice, il est possible de devenir conseiller socio-éducatif.

Après 4 à 6 ans de service, le CESF peut se présenter aux concours internes de directeur d’établissement social, de directeur d’établissement sanitaire et social, de conseiller territorial socio-éducatif.


Suivez toute l’actualité des recrutements des métiers de la Fonction publique
sur la page Facebook de Vocation Service Public.