Conseiller pénitentiaire d’insertion et de probation CPIP : fiche métier

Conseiller pénitentiaire d'insertion et de probation CPIP : fiche métier

Fonction publique d’Etat (FPE) Catégorie B Secteur Pénitentiaire Métiers associés : éducateur technique spécialisé, directeur d’insertion et de probation

Conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation : tendance de recrutement

La dernière promotion comptait environ 170 élèves. Comme pour tous les emplois du secteur judiciaire, le nombre de postes ouverts au concours reste stable d’année en année malgré les restrictions budgétaires.

La profession de conseiller pénitentiaire d’insertion et de probation

Les personnels des SPIP (services pénitentiaires d’insertion et de probation) ont pour mission principale de donner un sens aux peines d’emprisonnement pour éviter la récidive.

Les conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation sont au coeur de ce dispositif. Liens entre les détenus et l’extérieur, sous le contrôle des directeurs pénitentiaires d’insertion et de probation, ils interviennent auprès des personnes détenues pour la mise en place des mesures alternatives aux poursuites et la préparation des sorties de peines.

Pour cela, ils aident à la décision judiciaire et l’individualisation des peines, ils luttent contre la désocialisation, organisent la réinsertion des personnes placées sous main de justice et en assurent le suivi et le contrôle.

Le concours de CPIP

Les conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation sont recrutés par concours externe et interne.

Les informations sur les épreuves sont disponibles dans la fiche Conseiller pénitentiaire d’insertion et de probation CPIP : réussir le concours 2016-2017.

Devenir CPIP : après le concours

Formation

Après la réussite du concours, les lauréats sont nommés élèves conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation pour une durée d’un an. Ils reçoivent une formation à l’École nationale de l’administration pénitentiaire à Agen, pour un enseignement théorique et des stages pratiques. Les élèves peuvent redoubler une fois à l’issue de la première année de formation.

Ensuite, les élèves dont la scolarité a donné satisfaction sont nommés conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation de 2e classe stagiaires et affectés dans un service départemental de probation.

À la fin de la seconde année de stage, les conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation qui ont passé avec succès les épreuves du certificat d’aptitude aux fonctions de conseiller pénitentiaire d’insertion et de probation sont titularisés après avis de la commission administrative paritaire.

Les autres stagiaires sont, après avis de la commission administrative paritaire, soit autorisés à poursuivre leur stage pendant une année au plus, soit licenciés, soit remis à la disposition de leur administration ou service d’origine.

Rémunération

Pendant la première année de formation, la rémunération brute mensuelle est de 1 579 € pour un indice 341. En fin de carrière, un conseiller d’insertion et de probation hors classe au 8e échelon percevra 2 815 € pour l’indice 608.

Évolution de carrière

Par promotion ou par concours interne, le conseiller d’insertion et de probation peut accéder aux fonctions de directeur pénitentiaire d’insertion et de probation.


Informations :

- Le site de l’Enap

- La page des métiers du ministère de la Justice