Contrôleur des douanes : fiche métier

Contrôleur des douanes : fiche métier

Contrôleurs des douanes : tendance de recrutement

Les postes de contrôleur des douanes sont assez rares. La Direction générale des Finances publiques offre plus de perspectives. Aucune création de poste n’est prévue et il faut compter sur les départs en retraite pour ouvrir des postes aux concours.

Il n’y a pas de concours spécifique pour les douanes, mais un concours commun pour l’ensemble des services des ministères financiers, avec un choix d’affectation à l’inscription.

La profession de contrôleur des douanes

Les fonctionnaires des douanes dépendent du ministère de l’Économie et des Finances. Ils appartiennent à la Direction générale des douanes et droits indirects (DGDDI) qui est divisée en deux branches : la branche administrative et celle de la surveillance.

Branche administrative

La branche administrative de la DGDDI est chargée des missions suivantes :

  • La vérification des marchandises, l’application des droits et taxes, les formalités douanières auxquelles sont soumises les marchandises importées ou exportées.
  • Les enquêtes dans le cadre d’une équipe avec la vérification et le contrôle dans les entreprises.
  • Les tâches informatiques avec la qualification programmeur ou pupitreur.
  • Les tâches administratives générales à la direction générale ou dans les directions interrégionales des douanes.

Branche de la surveillance

En uniforme et avec une arme de service, dans le cadre d’une équipe hiérarchisée, les agents assurent le contrôle des voyageurs, de leurs bagages et des marchandises sur tout le territoire national et aux points de passage autoroutiers, ferroviaires, portuaires et aéroportuaires des frontières extérieures à l’Union européenne.

Avec des formations complémentaires, de nombreuses qualifications et emplois spécialisés sont possibles : maître de chien, motocycliste, chef mécanicien des garde-côtes, pilote d’hélicoptère ou d’avion, marin des douanes, etc.

Les fonctions de la branche surveillance demandent une grande disponibilité (astreintes, permanences de nuit, samedi, dimanche et jours fériés) ainsi qu’une bonne condition physique pour des interventions dans toutes les conditions météorologiques.

Devenir contrôleur des douanes : qualités requises

Les contrôleurs des douanes sont amenés à exécuter de multiples tâches aussi bien sur le terrain que dans les bureaux. Une grande polyvalence est donc nécessaire.

Comme pour tous les métiers du contrôle, le goût pour les chiffres, la rigueur et la minutie sont indispensables. Le contact avec les usagers et avec les contrevenants lors des contrôles de terrains demande des capacités d’écoute, de diplomatie et la capacité de gérer son stress et ses émotions.

Le contrôleur doit avoir des talents d’enquêteur et d’investigation. Le goût pour le droit français, européen et international et pour la gestion comptable est à développer ainsi que la capacité à respecter le secret professionnel.

Inscription au concours de contrôleur des douanes

Le concours est commun à tous les services des ministères financiers : Direction générale des Finances publiques (DGFP), Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), Direction générale des douanes et droits indirects (DGDDI). Il n’y a pas de programme spécifique pour les douanes.

À l’inscription, vous devez formuler des vœux d’affectation par ordre de préférence. Si vous réussissez le concours, votre affectation dépendra de vos vœux et de votre rang de classement.

Les conditions à remplir pour être candidat sont les suivantes :

  • Être français ou ressortissant d’un État membre de l’Union européenne ou de l’espace économique européen.
  • Jouir de l’intégralité de vos droits civiques et être en position régulière au regard des dispositions du code du service national.
  • Les mentions portées au bulletin n°2 du casier judiciaire doivent être compatibles avec l’exercice des fonctions.
  • Être titulaire d’un baccalauréat de l’enseignement de second degré ou d’un diplôme équivalent ou bien justifier d’une expérience professionnelle d’au moins 3 ans à temps plein dans un emploi de niveau au moins équivalent à celui exercé par un contrôleur des douanes.
  • Remplir les conditions d’aptitude physique exigées pour l’exercice des fonctions. Les candidats du concours de la branche surveillance doivent avoir été déclarés aptes au service actif par un médecin agréé.

La limite d’âge a été supprimée.

Les informations sur les épreuves sont disponibles dans la fiche Contrôleur des douanes : réussir le concours 2016-2017.

Devenir contrôleur des douanes : après le concours

Formation

Les lauréats nommés contrôleurs stagiaires suivent une formation d’un an avec :

  • Un cycle d’enseignement professionnel de 6 mois, à l’École nationale des douanes de Rouen pour la branche du contrôle des opérations commerciales et d’administration générale, ou à l’École nationale des brigades des douanes de La Rochelle pour la branche surveillance.
  • Un stage pratique de 6 mois dans les services déconcentrés de la Direction générale des douanes et droits indirects.

À la fin de cette année, et après avoir satisfait aux contrôles des connaissances, les lauréats sont titularisés dans un service en tant que contrôleurs des douanes et droits indirects de deuxième classe.

Rémunération

La rémunération varie selon la brigade d’affectation. À la base, elle est de 1 486 € brut à l’indice 321 en début de carrière et de 2 602 € brut à l’indice 562 au dernier échelon du grade. Des primes viennent compléter les rémunérations.

Évolutions de carrière

Les concours internes permettent d’évoluer vers les métiers de l’inspection.

Informations complémentaires :

- Le portail des inscriptions aux concours : https://concours.douane.finances.gouv.fr

- Le portail des métiers de la douane

- Les inscriptions sont à déposer auprès des directions interrégionales des douanes, liste sur le site