Cour des comptes : revoir la gestion des informaticiens de l’État

Cour des comptes : revoir la gestion des informaticiens de l'État

La cour des comptes, dans un rapport publié le 4 février 2016, indique que la gestion des corps des informaticiens de l’État date d’un décret de 1971 qui définit de manière obsolète ses missions : "Les corps de fonctionnaires des filières informatiques ont en effet été constitués à l’origine pour créer et maintenir des applications de gestion interne. Les nouvelles compétences associées au déploiement des services numériques n’ont pas été formellement intégrées dans les fonctions des informaticiens de l’État, qui restent régies par (un) décret de 1971."

Selon la Cour, ce mode de gestion est "insuffisamment adapté au développement des services publics numériques" et les Sages formulent 15 recommandations avec, comme proposition phare, la création d’un corps unique d’informaticiens.

La cour regrette également le manque de suivi des 3.2 milliards d’euros dépensés par l’État pour l’informatique et 300 millions d’euros pour le numérique en 2014.

Le rapport de la cour des comptes