Fonction publique territoriale et parité, encore des efforts à faire

Fonction publique territoriale et parité, encore des efforts à faire

D’après une étude sur l’encadrement supérieur publiée par la Direction générale de l’administration et de la fonction publique (DGAFP), dans la fonction publique territoriale, les femmes exerçant des postes d’encadrement sont toujours moins bien payées que leurs collègues masculins.

Si les femmes représentent 60 % des agents de la catégorie A, elles ne sont que 26% à occuper des emplois de direction. Dans la fonction publique d’État, elles sont 28 % et 44% dans les hôpitaux. Les ingénieurs représentent le groupe le plus discriminatoire avec seulement 19 % des ingénieurs territoriaux en chef femmes.

Côté rémunération, la fonction publique territoriale est encore à la traîne avec, pour les femmes, un salaire moyen des cadres supérieurs de 5 898 euros brut mensuels contre 6 603 euros dans l’hospitalière et 7 700 euros dans la fonction publique de l’État. A titre d’exemple, une administratrice territoriale perçoit en moyenne 6 364 euros par mois, alors que son homologue masculin reçoit 7 267 euros.