Cette rubrique est parrainée par la Banque Française Mutualiste

Guillaume, 33 ans, de retour en France et admissible au concours d’adjoint administratif de première classe

Guillaume, 33 ans, de retour en France et admissible au concours d'adjoint administratif de première classe

J’ai arrêté l’école à 16 ans, et suis entré à 22 ans en Capacité en droit. J’en suis sorti major, et j’ai continué en droit des affaires jusqu’au Master 1 validé, puis j’ai réussi un Master 2 de marketing et management. Passionné de découvertes, je suis parti effectuer mon stage dans les assurances au Sénégal.

Ce Master obtenu, j’ai travaillé pendant un an en Chine comme conseiller juridique dans un cabinet d’avocats chinois, puis par goût j’ai glissé vers l’enseignement du français langue étrangère pendant une deuxième année chinoise. Je me suis marié avec une Chinoise francophone, ingénieur. Notre projet professionnel était alors de faire un séjour en France pour obtenir, elle un diplôme français, moi un diplôme permettant d’enseigner le français aux non-francophones (ce que j’avais fait jusque-là sans formation spécifique). Nous comptions ensuite repartir. Mais le charme de la vie en France a fait son oeuvre…

Mon épouse a trouvé un emploi relativement stable à Paris. Moi-même, j’ai de plus en plus ardemment souhaité rester dans ce si beau pays. J’ai validé toutes les unités de la formation d’enseignant, mais ne me suis pas inscrit à l’examen final. Je dispose de quatre ans pour le faire. Tâchant de construire notre vie en France, ma priorité est désormais d’y trouver un emploi.

J’ai d’abord cherché dans le secteur privé, dans les domaines de l’enseignement, de l’assistanat-secrétariat, ou du droit. Mais j’ai vite compris que les postes d’enseignement du français langue étrangère sont assez rares en France, qu’en général les employeurs y préfèrent des femmes, et qu’ils sont très précaires, limités souvent à quelques semaines pendant des vacances ; dans le domaine de l’assistanat-secrétariat, en l’absence de formation spécifique, j’étais condamné aux emplois non déclarés, tout aussi précaires et ne permettant pas de construire un parcours professionnel ni de préparer l’avenir et dans le domaine juridique, les stages en Afrique ne sont pas valorisés, mon expérience chinoise est trop ancienne et je n’ai jamais pratiqué en France.

Pourtant, une bonne formation en droit ne remplit pas la tête d’éléments retenus par coeur, mais elle donne des méthodes de réflexion, et des méthodes de recherche de l’information nécessaire : ces acquis ne se périment pas. Quoi qu’il en soit, le marché de l’emploi est ainsi. C’est mon épouse qui a pensé alors à la Fonction publique. Dans les concours, chacun n’est jugé que sur sa compétence face à telle mission ; avoir plus de trente ans, avoir voyagé, ne sont pas pris en compte.

La Fonction publique ne faisait pas partie de mon univers. Il n’y a aucun fonctionnaire dans ma famille proche. Mais cette concordance des paramètres des concours et de mon parcours a rencontré immédiatement mon amour pour mon pays.

Je me suis présenté à un concours de niveau B de la Ville de Paris, (chargé d’études documentaires). À l’épreuve d’admissibilité, il fallait obtenir 13/20 de moyenne et j’ai eu 10,25. Je me suis aussi présenté à un concours d’Etat du même niveau (assistant des bibliothèques) ; j’ai obtenu 10,45 en admissibilité, ce qui n’est pas suffisant. J’ai décidé de me présenter simultanément à des concours de niveau C, ayant prévu de toute façon d’évoluer en interne.

Je viens de passer une épreuve de sous-admissibilité (adjoint administratif de première classe, spécialité administration générale, Paris) et je suis admissible. Je me prépare seul, grâce à de nombreux sites web et quelques manuels spécialisés.

Notre premier bébé va arriver d’ici un mois. C’est aussi pour la petite Louise que je me bats !


- Pour intégrer la Fonction publique d’État, territoriale ou hospitalière…
Consultez nos 60 fiches-métiers détaillées.

- Pour mieux connaître la Fonction publique, découvrez le seul magazine spécialisé : Vocation Service Public.

- Pour connaître les dates d’inscription au concours, consultez gratuitement et sans inscription notre calendrier.