L’Éducation et l’enseignement supérieur, 1er budget de l’État

L'Éducation et l'enseignement supérieur, 1er budget de l'État

Pour la période 2015-2017, l’éducation représente, dans les prévisions, le premier poste de dépense dans le budget de l’Etat.

Outre la promesse du candidat Hollande de créer 60.000 postes d’enseignants, s’ajoutent le dispositif "plus de maîtres que de classes" dans le secteur primaire, la nouvelle réforme de l’éducation prioritaire (dotée à elle seule d’un budget de 350 millions d’euros) et les mesures destinées à améliorer le climat scolaire (intervenants santé-sociaux, CPE, médiateurs scolaires, accompagnement du handicap).

En 2015, 10.421 postes seront créés par le ministère de l’Éducation nationale. Pour la plupart, ils seront affectés aux mesures de la loi de Refondation de l’École de la République et la loi sur l’Enseignement supérieur et la Recherche.

Le bien être des élèves et des étudiants

Dans l’éducation nationale, l’accent sera mis sur l’école primaire avec le dispositif "plus de maîtres que de classes" destiné à lutter contre le non remplacement des enseignants absents et réduire les effectifs dans les classes ainsi qu’à la mise en place de la réforme sur l’éducation prioritaire. Le gouvernement souhaite apaiser le climat au sein des établissements scolaires en développant les postes dans le secteur de la santé-social, en créant de nouveaux postes de CPE et d’accompagnement handicap.

Dans l’Enseignement supérieur, les nouveaux emplois seront orientés vers l’accueil, l’orientation, l’insertion professionnelle des étudiants et les innovations pédagogiques. Dans le domaine de la recherche, la stabilité est recherchée avec l’engagement du Gouvernement de remplacer l’ensemble des départs en retraite.