Le dispositif "Emplois d’avenir" ne rencontre pas le succès espéré

Le dispositif "Emplois d'avenir" ne rencontre pas le succès espéré

Le premier bilan des emplois d’avenir, réalisé par le ministère du Travail, est mitigé avec seulement 25 000 contrats de ce type signés depuis la mise en place du dispositif alors que l’objectif est de 100 000 d’ici à la fin de l’année. Après l’annonce de l’entrée de la France en récession, Claude Bartolone, Président de l’Assemblée nationale, avait souhaité que l’Assemblée évalue l’efficacité de ce dispositif qui s’adressent aux jeunes de 16 à 25 ans dépourvus de tout diplôme et qualification et comportant une exigence de formation.

Une mission d’information de l’Assemblée nationale va donc évaluer l’application de la loi sur les emplois d’avenir.

Au cours d’un déplacement le 4 juin à Marseille, le Président François Hollande a incité à nouveau les collectivités à "se saisir pleinement" du dispositif qui "ne rencontre pas le succès espéré." C’est à cette occasion que le Président a annoncé l’élargissement du dispositif au secteur privé. Pour Michel Sapin, ministre du travail, le déploiement de ces emplois " marche très bien dans les zones rurales mais il est plus difficile dans les zones très urbanisées."