Les agents fantômes du Sénégal

Les agents fantômes du Sénégal

Dans tous les pays, les fonctions publiques connaissent leurs turpitudes. En France, il a seulement une décennie, le nombre exact de fonctionnaires n’était pas connu. Au Sénégal, la commission nationale de traitement des cas de contentieux, lors d’un audit physique et biométrique des agents de l’Etat, a eu la surprise de trouver 20 000 agents "fantômes". Des fonctionnaires qui existaient sur le papier, qui touchaient un traitement, mais… introuvables sur le terrain.

Le rapport a été remis au ministre de la Fonction publique, Mansour Sy, qui assure que, malgré la gravité des faits, "les résultats seront traités avec sérénité… le rapport d’audit va ouvrir de grandes perspectives au Sénégal. Notre administration pourra maintenant savoir combien nous sommes, où nous sommes, qui est-ce que nous sommes et surtout de pouvoir libérer des postes budgétaires pour essayer de trouver des solutions définitives aux questions qui ont été posées".

Une question subsiste, le rapport n’a pas pu démontrer à qui profitait les traitements versés aux fantômes.

Il est à noter que la fonction publique sénégalaise a désormais recours à la biométrie pour compter ses agents. Une méthode inédite en France.