Les métiers de la filière sociale qui recrutent le plus en 2016-2017

Les métiers de la filière sociale qui recrutent le plus en 2016-2017

En 2016, la Fonction publique aura recruté plus de 80 000 personnes : découvrez les métiers qui recrutent le plus dans la filière sociale pour choisir celui qui correspond à votre niveau d’études et vos aspirations professionnelles.

Aide médico-psychologique

L’aide médico-psychologique assiste au quotidien des enfants, des adolescents et des adultes lourdement handicapés ou polyhandicapés et personnes âgées dépendantes.

C’est une auxiliaire de vie sociale, mais qui exerce en milieu d’accueil ou établissement médicalisé. Cette année devrait voir la disponibilité d’environ 400 postes.

Liste des écoles : http://social-sante.gouv.fr/metiers-et-concours/les-metiers-du-travail-social/etablissements-de-formation-sociale/


Assistant de service social

Une fonction de catégorie B présente dans toutes les fonctions publiques, très courante dans les départements qui, après les multiples lois de décentralisation, ont à leur charge la politique sociale.

Les assistants de service social aident les personnes et les familles en difficulté pour les démarches administratives de la vie quotidienne.

Dans l’Éducation nationale, ils accueillent les élèves en souffrance pour leur prodiguer conseils et assistance. Dans les établissements de soins, ils assistent les patients ou les résidents dans les démarches administratives et sociales. Dans tous les cas, c’est un métier à la fois d’urgence et d’accompagnement des personnes.

L’exercice demande une formation de trois ans dans un Institut régional du travail social ou en université. Il faut avoir le bac pour se présenter au concours d’entrée. Environ 700 postes sont disponibles chaque année.

Pour trouver le centre de formation le plus proche : www.anas.fr

ATSEM

Exclusivement présentes dans la fonction publique territoriale, les ATSEM sont employées par les communes au service des écoles maternelles où elles assistent les enseignants pour l’organisation des ateliers, la cantine et la propreté. Elles participent aussi à l’accueil des enfants et des parents aux horaires d’entrées et de sorties.

La profession a connu une expansion fulgurante au cours des années 2000. Si la demande s’est un peu tassée, 800 à 900 postes sont offerts par an. Les concours sont organisés par les Centres départementaux de gestion.

Il faut être titulaire du CAP petite enfance pour s’inscrire. La préparation et la formation à ce CAP (accessible sans condition de diplôme) peuvent être prises en charge par les conseils généraux ou Pôle Emploi.

Il ne faut pas confondre les ATSEM (Agents spécialisés des écoles maternelles) avec les Assistants d’éducation (AED), les Auxiliaires de vie scolaire (AVS) et les Assistants pédagogiques (AP), des personnels souvent non titulaires qui ont tous des missions différentes :

- Les Assistants d’éducation (AED) interviennent dans les collèges et lycées en soutien de l’organisation quotidienne de la vie scolaire (externat, internat, études, surveillance).

- Les Auxiliaires de vie scolaire (AVS) sont affectés à un élève handicapé pour l’aider dans son insertion dans la vie scolaire.

- Les Assistants pédagogiques (AP) aident les enseignants du primaire (à partir du CP), des collèges et des lycées dans leurs tâches pédagogiques.

Pour ces trois métiers, informations auprès des rectorats et des académies. Listes sur le site : www.education.gouv.fr, onglet « Le système éducatif », puis « Les acteurs », puis « Les rectorats et directions des services départementaux de l’éducation nationale ».

Auxiliaire de vie sociale

Leurs missions sont très proches de celles des moniteurs-éducateurs, mais exercées auprès des personnes à leur domicile. Pour ces deux métiers, la formation d’une année est accessible sans diplôme, par concours.

Certains titres de niveau V dans le domaine social permettent soit d’être dispensé d’une partie ou de la totalité du concours d’accès à la formation, soit d’une partie de la formation.

Près de 2 000 postes devraient être créés cette année.

Conseiller en économie sociale et familiale

Moins connu et moins représenté que les autres professions du social, il a pour mission de lutter contre l’exclusion sociale en favorisant l’autonomie financière et sociale de personnes ou de familles en difficulté : bénéficiaires du RSA, handicapés, gens du voyage, femmes isolées, personnes âgées… Il informe et assiste dans les domaines de la vie quotidienne et de la gestion familiale : achats, budget, cuisine, logement, etc.

Environ 500 postes sont disponibles chaque année. La profession est accessible par concours d’entrée dans un Institut de formation des travailleurs sociaux. Ce concours est ouvert aux bacheliers. La formation s’effectue dans l’une des écoles spécialisées dépendant du ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social.

Liste des écoles de formation : http://social-sante.gouv.fr/metiers-et-concours/les-metiers-du-travail-social/etablissements-de-formation-sociale/

Éducateur de jeunes enfants

Un métier essentiellement féminin qui prend en charge les enfants âgés de 0 à 7 ans pour favoriser leur éveil, leur développement et leur épanouissement en l’absence de leurs parents.

Les services de la petite enfance des collectivités locales absorbent plus des deux tiers des postes, les autres étant présents dans la fonction publique hospitalière. Le concours préalable à la formation qui dure trois ans est accessible aux titulaires d’un bac ou d’un titre équivalent. Environ 800 postes sont disponibles chaque année.

Liste des écoles : www.social-sante.gouv.fr/espaces,770/social,793/dossiers,794/le-travail-social,1962/les-etablissements-de-formation,2278

Éducateur spécialisé

L’éducateur spécialisé vient en aide à des publics en grande détresse : handicapés, enfants ou adultes en difficulté sociale, toxicomanes, détenus, enfants longuement hospitalisés ou confiés à l’Aide sociale à l’enfance pour les conseiller et leur réapprendre à vivre. Un métier exigeant sur le plan humain qui recrute de manière constante au moins 1 500 personnes par an.

L’éducateur technique spécialisé intervient dans le volet « insertion professionnelle » de l’accompagnement pour donner aux personnes prises en charge une formation et un métier. Il exerce donc une double fonction : celle d’éducateur et celle de formateur dans sa spécialité, souvent manuelle (menuiserie, plomberie, imprimerie, etc.).

Ces métiers sont accessibles par concours d’entrée dans un Institut de formation des travailleurs sociaux. Ces concours sont ouverts aux bacheliers. La formation s’effectue dans l’une des 70 écoles spécialisées dépendant du ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social.

Liste des écoles de formation : www.social-sante.gouv.fr/espaces,770/social,793/dossiers,794/le-travail-social,1962/les-etablissements-de-formation,2278

Moniteur-éducateur

En symbiose avec d’autres travailleurs sociaux, il apporte aux personnes en difficulté une assistance pour les actes élémentaires de la vie quotidienne. Il les aide pour le lever et le coucher, la toilette, la préparation et la prise des repas, etc. Si elles ne relèvent pas du domaine d’un assistant de service social, il peut aussi les accompagner dans les démarches administratives.

Comme les métiers sociaux qui précèdent, le métier est accessible par concours d’entrée dans un Institut de formation des travailleurs sociaux. Ce concours est ouvert aux bacheliers. Environ 450 postes sont disponibles chaque année. La formation s’effectue dans l’une des écoles spécialisées dépendant du ministère du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité.

Liste des écoles de formation : www.social-sante.gouv.fr/espaces,770/social,793/dossiers,794/le-travail-social,1962/les-etablissements-de-formation,2278

Psychologue

Ils sont présents à l’école pour aider les élèves en difficulté, à l’hôpital aux côtés des malades et dans les services de Protection maternelle et infantile des collectivités territoriales. La Fonction publique procure des emplois à près de la moitié des nouveaux diplômés chaque année.

Pour exercer, il faut avoir le titre de psychologue, obtenu après une formation universitaire de cinq années après le bac. Selon la Fonction publique, le concours sera sur épreuves dans l’Éducation nationale et la territoriale ou sur titre dans les hôpitaux.

Les informations pour les concours et postes vacants sont disponibles auprès :
- des ARS et du Centre National de Gestion pour la fonction publique hospitalière,
- des CDG pour la fonction publique territoriale,
- des ministères pour la fonction publique d’État, principalement l’Éducation nationale, les armées, la Gendarmerie et la Police.

SECTEURS PRIVÉ ET ASSOCIATIF

Les secteurs privé et associatif sont également d’importants employeurs des professions sociales, notamment dans les maisons de retraite qui recrutent massivement.

- Suivez toute l’actualité des recrutements des métiers de la fonction publique
sur la page Facebook de Vocation Service Public.