Malgré les économies à réaliser, le gouvernement veut rassurer les fonctionnaires

Malgré les économies à réaliser, le gouvernement veut rassurer les fonctionnaires

Depuis le début de l’année, on observe, de la part des membres du gouvernement, une vague de déclarations qui se veulent rassurantes pour les fonctionnaires. Mais au-delà des éloges et des compliments, que va-t-il se passer ?

Bernard Cazeneuve, ministre du Budget a tenu à rassurer les fonctionnaires en cette période de restriction budgétaire où tous les ministres sont appelés à faire des économies. Il a indiqué que les agents publics " ont déjà fait beaucoup d’économies ". Début janvier le message s’est fait plus politique : " Je ne suis pas du tout dans l’approche de l’opposition qui consiste à considérer qu’un fonctionnaire est nécessairement suspect. Un fonctionnaire, c’est une richesse. Il faut regarder quels objectifs nous nous fixons en termes de politique publique, comment on organise nos services, nos administrations, la relation avec les collectivités locales pour atteindre ces buts ".

Concernant la recherche par le gouvernement de 50 milliards d’euros d’économie à réaliser en trois ans, le ministre souhaite "associer les fonctionnaires à ce mouvement, parce (…) qu’ils sont désireux de participer à une réforme de l’État qui fasse monter en gamme le service public ".

Fin janvier, le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a indiqué que les économies prévues ne se feraient " pas sur le dos " des agents. Pour ne pas être en reste, la ministre de la fonction publique, Marylise Lebranchu a affirmé à plusieurs reprises qu’ils sont " une chance pour notre pays et sont loin d’être privilégiés ".