Parité, une femme à la tête de la police

Parité, une femme à la tête de la police

Les mesures en faveur de la parité dans la haute fonction publique semblent porter leurs fruits. Mireille Ballestrazzi, présidente d’Interpol depuis le 8 novembre 2012 vient d’être nommée (le 11 décembre 2013) directrice centrale de la police judiciaire.

La nomination d’une femme est une grande première pour cette institution très conservatrice. Le poste est particulièrement sensible avec un service composé de plus de 5 000 personnes qui traque le crime organisé, la délinquance financière de haut vol et lutte contre le trafic international de stupéfiants.

Mireille Ballestrazzi est une spécialiste de la police judiciaire où elle a dirigé des services sensibles comme le groupe de répression du banditisme à Bordeaux en 1978 et le service régional de Corse en 1993, périodes particulièrement agitée dans l’île.