Police et la gendarmerie, des moyens supplémentaires

Police et la gendarmerie, des moyens supplémentaires

Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé début mars la mise en place du plan BAC-PSIG pour 2016. Ce plan prévoit des moyens supplémentaires en hommes et en matériels afin de lutter contre le terrorisme.

Au sujet des effectifs, le ministre a déclaré : "Nous avons recommencé à remplacer tous les départs à la retraite et nous avons créé près de 500 emplois nouveaux par an, dans les deux forces. À cette politique de fond, nous avons également ajouté 3 plans pluriannuels."

Le plan de renforcement des équipements des Brigades Anti-Criminalité (BAC) de la Police nationale et des Pelotons de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie (PSIG) repose sur trois axes :

  • Un recrutement renforcé et la formation améliorée

Au total, en 2016, ce seront 1 632 effectifs supplémentaires qui viendront renforcer les forces de sécurité, dont 1 078 postes créés dans la police et 554 dans la gendarmerie.

La création de 150 PSIG renforcés – dits « Sabre » – s’intègre dans le cadre du Plan et de la doctrine spécifique d’intervention qu’a développée la gendarmerie pour faire face à tout type de crise. Ces unités seront disposées dans les zones les plus exposées aux troubles graves à l’ordre public.

  • Des crédits supplémentaires

La BAC et les PSIG vont bénéficier de crédits supplémentaires afin d’améliorer leurs matériels : 10 millions d’euros pour le parc automobile et 6,6 millions pour les équipements.

Les unités bénéficieront :
- d’une meilleure protection individuelle (protège-épaules, protège-tibias, gilets porte plaques balistiques, casque pare-balles),
- d’armes plus modernes (bâtons de protection télescopique, pistolets à impulsion électrique, armes longues avec dispositif d’aide à la visée),
- de dispositifs de transmission plus efficaces.

Ils seront également dotés d’un dispositif de géolocalisation.

  • La modernisation technologique

La modernisation technologique va se poursuivre avec 27,2 M € consacrés :
- à l’unification des plateformes de réception des appels d’urgence,
- au renforcement des infrastructures et des applications fondamentales, comme la plateforme de signalement PHAROS.

La BAC La Brigade Anti-Criminalité, créée en 1994, est un service spécialisé de la Police nationale dont les agents ne travaillent jamais en effectif inférieur à trois et circulent souvent dans des voitures banalisées. Leur mission principale est le maintien de l’ordre et l’intervention face aux violences urbaines, en particulier dans les zones de sécurité prioritaires.

Les PSIG Les Pelotons de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie (PSIG) sont des unités spécialisées de la Gendarmerie nationale française qui appuient l’action des brigades territoriales dans la lutte contre la délinquance de proximité. Ils sont prioritairement engagés dans les secteurs et les périodes les plus sensibles, notamment nocturnes.