Recrutement des surveillants pénitentiaires : les qualités attendues

Recrutement des surveillants pénitentiaires : les qualités attendues

Julien Morel d’Arleux, sous-directeur des métiers et de l’organisation des services au sein de la direction de l’administration pénitentiaire, vous révèle les qualités attendues par les recruteurs et vous délivre ses précieux conseils.

Le métier de surveillant de l’administration pénitentiaire pâtit d’un défaut de reconnaissance sociale et attire insuffisamment de candidats.

Pour ce métier, l’administration recherche des candidats de 18 à 42 ans possédant une bonne condition physique, une bonne résistance au stress, avec un niveau scolaire au moins égal au brevet des collèges et n’ayant pas de condamnation judiciaire incompatible avec les fonctions de surveillant.

Les missions des surveillants exigent des candidats les qualités suivantes :

  • la motivation,
  • la rigueur,
  • l’empathie,
  • des capacités d’adaptation,
  • de l’organisation,
  • une bonne communication,
  • la capacité à travailler en équipe,
  • le respect de la hiérarchie,
  • la gestion du stress,
  • une bonne condition physique.

Pour réussir le concours de recrutement de surveillant de l’administration pénitentiaire, il est indispensable de bien connaître l’administration pénitentiaire et de consulter les annales disponibles sur le site du ministère de la Justice.

Pour les tests psychotechniques, de nombreux ouvrages spécialisés permettent de s’entraîner aux épreuves.

Les jurys ayant pour objectif de repérer les candidats aptes à s’adapter à la mission pénitentiaire, il convient de ne pas donner de conseils particuliers qui pourraient nuire à la sincérité des candidats.