Réforme de l’orthographe : ce qui change pour vous aux concours

Réforme de l'orthographe : ce qui change pour vous aux concours

Grâce à la « nouvelle orthographe », certaines de nos anciennes fautes sont désormais tolérées et même enseignées aux nouvelles générations d’écoliers ! Aux concours, les deux graphies (ancienne et nouvelle) seront donc acceptées… Quelques exemples de ce que vous pouvez vous autoriser :

  • On met des traits d’union à tous les nombres composés.
    -> « trois-mille-deux-cent-trente », …
  • Dans les noms composés (avec trait d’union), le 2e élément prend la marque du pluriel seulement si l’ensemble est au pluriel.
    -> « un compte-goutte / des compte-gouttes » (plutôt qu’ « un compte-gouttes / des compte-gouttes »)…
  • L’accent circonflexe disparait sur « i » et « u » SAUF :
    - dans les terminaisons verbales du passé simple et du subjonctif ;
    - quand il apporte une distinction de sens utile -> « cout », « trainer » MAIS « dû », « sûr »…
  • Le tréma est déplacé ou ajouté sur la lettre « u » quand elle est prononcée dans les syllabes –güe- et –güi-.
    -> « aigüe », « ambigüité », « argüer »…
  • Quelques anomalies sont supprimées.
    -> « ognon » plutôt qu’ « oignon », « assoir » plutôt qu’ « asseoir », « exéma » plutôt qu’ « eczéma »…

D’autres conseils pour améliorer votre expression aux concours :

- Comment éradiquer de vos copies les 10 pires fautes d’orthographe

- 10 fautes de français que les jurys ne vous pardonneront pas

- Pourquoi et comment soigner son français à l’écrit comme à l’oral


Suivez toute l’actualité des recrutements des métiers de la fonction publique
sur la page Facebook de Vocation Service Public.