Technicien territorial : fiche métier

Technicien territorial : fiche métier

Fonction publique territoriale (FPT) Catégorie B Secteur : technique Métiers associés : technicien principal territorial, ingénieur territorial.

Techniciens territoriaux : tendance de recrutement

La réforme du concours a décalé les recrutements vers des postes plus qualifiés de technicien principal territorial. Cependant, la demande reste forte, en particulier pour les spécialités liées à l’environnement et à la gestion des déchets.

Comme pour l’ensemble de la Fonction publique, les départs en retraite vont provoquer une pénurie d’agents dans les 4 années à venir, avec un développement des possibilités de recrutement.

La profession de technicien territorial

Les techniciens territoriaux assurent des fonctions d’encadrement intermédiaire. Sous l’autorité d’un technicien supérieur ou d’un ingénieur et dans le cadre d’un service ou d’un atelier, ils conduisent les chantiers, contrôlent les travaux. Dans les ateliers municipaux, ils gèrent l’entretien des équipements et des matériels.

Dans le domaine de l’environnement, outre la conduite des travaux d’aménagement, ils ont en charge la surveillance du domaine public et peuvent constater les infractions. Ils participent aux actions de prévention et de sauvegarde des milieux naturels et de la ressource.

Ils cumulent souvent des fonctions techniques et d’autres plus administratives comme la gestion des stocks de matériel, de matériaux et de pièces détachées.

Les activités des techniciens territoriaux sont classées selon les spécialités :

  • Bâtiments, génie civil
  • Réseaux, voirie et infrastructures
  • Prévention et gestion des risques, hygiène, restauration
  • Aménagement urbain et développement durable
  • Déplacements, transports
  • Espaces verts et naturels
  • Ingénierie, informatique et systèmes d’information
  • Services et interventions techniques
  • Métiers du spectacle
  • Artisanat et métiers d’art

Devenir technicien territorial : qualités requises

En plus de la technicité et de la rigueur pour mener à bien des tâches techniques, une grande adaptabilité est indispensable. Le technicien assurant l’interface entre les agents d’exécution et l’encadrement, il doit être doté de la faculté de travailler en équipe et de capacités de médiation.

Le concours de technicien territorial

Les conditions d’inscription, les épreuves des concours et les programmes par spécialités sont présents dans la fiche Technicien territorial : réussir le concours 2016-2017.

Devenir technicien territorial : après le concours

Recherche d’emploi

Les lauréats sont inscrits sur une liste d’aptitude, valable un an, pendant laquelle ils doivent trouver un emploi.

Rémunération

Le traitement brut mensuel est de 1 453 € hors primes (indice 314) en début de carrière et de 2 602 € au dernier échelon (indice 562).

Évolution de carrière

La fonction publique territoriale, par la multiplicité des employeurs et des types de postes, permet d’évoluer et de changer d’orientation.

Les possibilités d’évolutions sont nombreuses par avancement, promotion interne et concours interne pour le grade de technicien principal et par concours interne pour les postes d’ingénieurs territoriaux.


Informations complémentaires :

- Centre national de la Fonction publique territoriale

- Centres départementaux de gestion


Suivez toute l’actualité des recrutements des métiers de la Fonction publique sur la page Facebook de Vocation Service Public.