3 étapes-clés pour réussir son concours de la Fonction publique

3 étapes-clés pour réussir son concours de la Fonction publique

Pour réussir à intégrer la Fonction publique, Brahim El Wahdani, coach prépa concours, vous révèle le triptyque gagnant avant les épreuves du concours elles-mêmes : information, motivation, préparation !

Brahim El Wahdani

Brahim El Wahdani est inspecteur des finances publiques, formateur et initiateur de la « Prépa Solidaire »

Disposer de la bonne information au bon moment

Réussir un concours changera votre vie ! Commencez par rechercher les informations susceptibles de vous stimuler dans ce sens. La bonne information est celle qui vous « parle », qui permet de se fixer un objectif et d’élargir votre connaissance des métiers de l’administration et des concours qui y préparent.

Attention à ne pas se « noyer » dans l’information brute, c’est-à-dire celle qui reste trop générale.

1er conseil : à partir de cette première recherche, allez à la rencontre des professionnels, aux différents forums ou salons de l’emploi public.

Vous pouvez également prendre contact avec les services RH voire avec les organisations syndicales qui vous parleront métiers et conditions de travail. Les idées commencent à prendre forme et à se structurer dans votre esprit.

2e conseil : si vous pouvez le rêver, vous pouvez le faire…

Vous devez vous focaliser sur les points forts du métier, les avantages de la fonction, l’évolution de carrière. Vous devez vous projeter dans le métier en tant que futur agent de l’administration et imaginer quelle pourrait être votre nouvelle vie avec votre nouveau statut (fierté personnelle, celle de vos proches, possibilité de prendre une forme d’indépendance financière vis-à-vis des parents…).

Se bâtir progressivement une réelle motivation

Sénèque disait : « Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles. »

La motivation ne s’impose pas et ne dure pas longtemps. Voilà pourquoi elle doit se préparer très en amont du concours et s’entretenir tout au long de la préparation.

Pour se construire une réelle motivation, valorisable devant le jury, le candidat peut s’appuyer sur trois leviers : son profil (le CV), la connaissance de son futur environnement administratif et la connaissance du cadre déontologique qui s’imposera à lui en tant que fonctionnaire.

  • Votre profil

S’agissant de votre profil, il faut vous convaincre que vous avez forcément une ou plusieurs expériences utiles à mettre au service de votre future administration.

Si vous avez fait du bénévolat, insistez sur les responsabilités qu’on vous a confiées (recherche de subventions, organisation d’évènements, accueil et suivi de publics difficiles…), des outils que vous avez utilisés (bureautique, logiciels, tableaux de suivi…) et des qualités déployées.

Une personne qui a travaillé bénévolement dans une association de lutte contre les dérives sectaires et de lutte contre la radicalisation ne savait pas qu’en œuvrant ainsi, elle participait à l’exécution d’une politique publique et donc de l’intérêt général.

  • Connaissance de votre futur environnement

Pour la connaissance de votre futur environnement (ce qu’il se passe dans votre future administration en termes de réforme, chiffres-clés, « culture »), vous pouvez demander à faire un stage, un service civique ou être en apprentissage dans l’administration.

Avant de passer le concours, cela peut être la meilleure source de motivation pour se lancer dans sa préparation.

Si vous avez moins de 25 ans, et même sans qualification particulière, optez pour un service civique. Il s’agit d’un engagement au service de l’intérêt général sous forme de contrat d’une durée de 7 mois, accessible sans condition de diplôme, indemnisé et qui peut s’effectuer en France ou à l’étranger.

Cette expérience est un excellent tremplin pour travailler dans l’administration car pendant 7 mois, vous allez nourrir votre motivation. Vous ne « perdez pas votre temp » puisque vous êtes rémunéré. Et vous n’en tirez que des avantages : votre indemnité de service civique n’est pas soumise à l’impôt sur le revenu et n’est pas prise en compte dans le calcul de vos prestations sociales (allocation logement ou bourse, par exemple).

La loi « égalité et citoyenneté », définitivement adoptée fin 2016, prévoit en outre que le service civique sera désormais valorisé dans le cadre des épreuves des concours d’accès à la Fonction publique, notamment par la reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (RAEP), et que sa durée comptera pour le calcul de la durée de service exigée pour l’accès aux concours internes et pour le reclassement lors de la titularisation.

Conseil : après une période d’activité en service civique, si votre projet de devenir fonctionnaire est conforté, vous pouvez préparer les concours, mais pas seul ! Montez un dossier de candidature à une classe préparatoire intégrée (CPI).

Les CPI visent à aider les étudiants ou demandeurs d’emploi ayant des revenus limités à préparer les concours externes et « troisièmes concours » pour certains recrutements en leur apportant un soutien pédagogique renforcé et un accompagnement individuel. Par ailleurs, les élèves de CPI bénéficient de l’allocation pour la diversité d’accès à la Fonction publique (ADFP), cumulable avec d’autres types de revenus comme les bourses sur critères sociaux de l’enseignement supérieur.

Droits et obligations du fonctionnaire

Pourquoi est-ce important d’en connaître quelques-uns avant même de devenir fonctionnaire ? Tout d’abord, en vous engageant à devenir agent public, vous devez respecter un ensemble d’obligations qui vont encadrer l’exercice de votre activité. Les connaître vous permet de vous investir en connaissance de cause. Pour l’oral de concours ou l’entretien de recrutement, vous montrez au jury votre côté professionnel. Aujourd’hui en effet, de nombreux concours ont fait l’objet de réformes au niveau de cette épreuve. Il ne s’agit plus de juger un candidat sur des connaissances générales et académiques, mais la sélection va se faire sur les capacités propres du candidat à répondre aux mises en situation proposées et, à travers celles-ci, sur son aptitude à s’adapter à un environnement en constante évolution.

Suivre une préparation gagnante

La réussite d’un concours ne s’improvise pas, surtout si vous n’avez pas « baigné » dans une « culture administrative » par le passé. Si le concours a lieu en septembre, la concentration, qui fait partie de la motivation, doit commencer au moins six mois avant…

  • 1er conseil : quel que soit votre profil, rapprochez-vous des personnes qui ont réussi les concours pour leur demander comment ils les ont préparés.

Il existe plusieurs types de préparations. Vous pouvez choisir de préparer le concours seul, dans un Greta, avec Pôle emploi, dans un Institut pour la préparation à l’administration générale (IPAG) ou encore dans une école de service publique qui propose une CPI.

Attention, suite à leur succès, les places sont chères ! Il convient d’apporter un soin particulier au dossier de candidature (notamment la lettre de motivation) et si vous êtes retenu à l’oral, de bien « vous vendre » car il s’agit d’un entretien de motivation. Le jury cherchera à savoir si vous témoignez d’une réelle motivation pour la CPI et pour le métier préparé.

  • 3e conseil : entraînez-vous en passant d’autres concours pour rester dans une dynamique et vous évaluer.

Plus précisément, à partir de la date du concours, faites un « rétroplanning » avec des échéances de concours. Entre ces concours, vous continuez les révisions, seul ou en groupe.

En fonction du cursus suivi ou de la prépa idoine, le travail personnel ne sera pas le même. Testez votre progression dans des galops d’essai et mises à l’épreuve à l’occasion d’autres concours dont le programme de révision est commun avec le concours que vous visez.


- Concours de la Fonction publique : comment réussir les épeuves écrites

- Entretien de concours : comment bien réagir aux questions pièges ou imprévues…

- Pour rester informé des « Alertes concours » et des « Alertes recrutements sans concours », suivez-nous sur la page Facebook Vocation Service public !