Abdelhakem, 34 ans, agent de constatation des douanes titularisé après son année de stage

Abdelhakem, 34 ans, agent de constatation des douanes titularisé après son année de stage

Après un parcours scolaire assez atypique et l’obtention d’un diplôme de commerce, j’ai travaillé dans l’immobilier, dans l’industrie et même dans la sécurité. Autant dire que je cherchais ma voie.

C’est mon entourage qui m’a poussé à passer les concours de la Fonction publique. J’ai toujours eu ce sens du dévouement et j’ai besoin de savoir que mon travail sert la population.

Après m’être orienté vers la gendarmerie dans un premier temps, j’ai finalement passé le concours de la douane. J’ai lancé mes démarches pour intégrer les services douaniers en début d’année 2015.

En fin d’année, j’ai été convoqué pour passer un examen oral qui m’a immédiatement mis dans l’ambiance : on me posait des questions sur des thèmes aussi variés que complexes.

J’ai passé cette épreuve avec succès, et pu intégrer l’École nationale de brigade des douanes de La Rochelle en mars 2016. J’avais beaucoup d’appréhension : j’avais cette sensation d’un nouveau départ, partagé entre l’excitation et la peur de l’inconnu.

Dès mon incorporation en école, j’ai rencontré des personnes venues d’horizons complètement différents et je peux dire que j’ai fait de très belles rencontres qui marqueront mon existence.

La formation est très intense mais les supports pédagogiques et notamment l’encadrement nous permettent d’aborder cette phase d’apprentissage sereinement. Cela implique également un travail personnel.

À l’issue de mon stage initial en école, j’ai pu intégrer la Brigade de surveillance intérieure de Strasbourg Entzheim, une unité de 40 agents qui a une mission expressément orientée vers la lutte contre la fraude sur tous les vecteurs de transport : routier, aérien, portuaire, ferroviaire.

Les missions sont très variées, mais les méthodes et moyens de contrôle aussi. La priorité demeure la lutte contre les trafics de stupéfiants, la contrebande de tabac, les contrefaçons et le blanchiment d’argent. Cette variété m’a séduit et m’a aidé à faire mon choix d’affectation.

Dès mon arrivée, j’ai immédiatement pu bénéficier des conseils avisés de ma tutrice qui m’ont été très précieux. Ce tutorat m’a permis de me sentir moins seul et de faire mes premiers pas en douane avec sérénité.


- Pour quel métier public êtes-vous fait ? Faites le test exclusif et gratuit.

- Pour intégrer la Fonction publique d’État, territoriale ou hospitalière…
Consultez nos 60 fiches-métiers détaillées.

- Vous aussi, vous êtes candidat, lauréat ou fonctionnaire en poste, et vous souhaitez partager votre expérience, contactez-nous en cliquant ici.