Attractivité des territoires, la ruralité en tête

Attractivité des territoires, la ruralité en tête

Le 16ème baromètre de l’attractivité de la France, publié par le cabinet Ernst & Young indique que la France retrouve de l’attractivité pour les investisseurs et les industriels.

Les implantations et les extensions d’entreprises en 2016 ont progressé de 30 % par rapport à l’année précédente avec 779 projets et la création 17 000 emplois.

Le rapport est optimiste sur la capacité d’attraction des territoires, en particulier périurbains et ruraux : 72 % des implantations sont grandes agglomérations, dont 45 % dans des zones rurales.

Reste que les investisseurs se disent globalement satisfait de la France en 2017. Notamment, 58 % d’entre eux pensent que la politique mise en œuvre pour encourager la création de start-up est efficace (+14 points par rapport à 2016) et reconnaissent à la France un potentiel important lié à l’économie digitale (36 % la placent en première position, soit +11 % par rapport à 2016). De plus, 41 % des décideurs estiment que la politique de promotion de la France est « efficace ».
Selon Ernst & Young, pour 55 % des décideurs internationaux interrogés, l’amélioration de la compétitivité fiscale de la France est la réforme qui pourrait le « plus jouer en faveur de la France ». Suivent ensuite la simplification administrative pour les entreprises (46 %) et la réforme du droit du travail vers plus de flexibilité (39 %).

Consulter le baromètre du cabinet Ernst & Young