Céline, 32 ans, animatrice territoriale responsable de service

Céline, 32 ans, animatrice territoriale responsable de service

J’ai choisi le service public par choix personnel. Ma filière est tournée vers l’aide au public.

Travailler au sein d’un service public permet d’avoir une vision globale et cohérente du territoire et des différents services rendus aux administrés.

Je suis de niveau Attaché (Cat. A), par mon niveau d’études et mon niveau de responsabilités, seulement pour être sûre d’être nommée dans ma collectivité, j’ai passé le concours de catégorie B. Je l’avais déjà tenté une fois sans préparation. La deuxième, je me suis lancée sereinement dans une préparation de plusieurs mois.

J’ai des souvenirs mémorables de mes oraux. Mon premier essai a été accueilli par un jury où le membre « élu » a été très virulent en m’interpellant sans cesse sur des problématiques politiques et en prenant à partie les autres membres du jury (des techniciens ?).

De par le devoir de réserve des fonctionnaires, il m’a été compliqué de répondre à ses questions… A ma deuxième tentative, le jury était composé de techniciens, ce qui a été beaucoup plus facile pour m’exprimer.

Mes premières impressions en tant que stagiaire ont été les mêmes qu’en tant que contractuelle depuis plusieurs années dans les collectivités. Le concours ne change rien dans mon cas, ni mes missions, ni ma façon d’être, mais il apporte de la reconnaissance vis-à-vis des autres fonctionnaires.

Les missions de responsable de service me conviennent parfaitement, mais je pense évoluer au sein de la catégorie B, puis tenter le concours d’attaché. Je suis encore jeune, je me donne le temps.


- Découvrez tous les métiers de l’animation.

- Retrouvez d’autres témoignages dans le magazine gratuit Vocation Service Public.

- Pour intégrer la Fonction publique d’État, territoriale ou hospitalière…
Consultez aussi nos 60 fiches-métiers détaillées.