Commissaire des armées : la fiche métier détaillée

Commissaire des armées : la fiche métier détaillée

Achats, contrôle de gestion, droit, finances, logistique, ressources humaines ou management des systèmes d’information… Le commissaire des armées, officier interarmées, met son expertise d’administrateur au profit des forces opérationnelles et de l’ensemble des organismes du ministère des Armées. Qui peut devenir commissaire des armées et comment ? Voici ce qu’il faut savoir sur les différents statuts, les modes d’accès, la formation et la rémunération des commissaires des armées, militaires de carrière ou sous contrat.

La profession de commissaire des armées

Le commissaire des armées est un administrateur : il développe son expertise au profit des forces opérationnelles et de l’ensemble des organismes du Ministère des armées. Ses compétences lui permettent d’accéder à des métiers variés dans les achats, le contrôle de gestion, le droit, les finances, la logistique, les ressources humaines ou le management des systèmes d’information.

En tant qu’officier interarmées, il occupe un poste à responsabilité indispensable au soutien des armées. Il est notamment amené à encadrer des équipes et à s’adapter à un environnement en constante évolution.

En tant que militaire engagé au service de son pays, le commissaire contribue au déroulement des missions menées par les forces armées, sur des théâtres d’opération extérieures (OPEX) ou sur les bâtiments de combat de la marine nationale. Il conseille le commandement dans différents domaines : soutien administratif, financier et logistique d’une unité déployée, conseil juridique dans le cadre de la lutte contre la piraterie, droit des conflits armées, etc.

La formation militaire à l’École des commissaires des armées (ECA) à Salon-de-Povence permet d’acquérir le savoir-être nécessaire pour appréhender l’organisation militaire et partager les valeurs fortes des armées.

Devenir commissaire des armées OFFICIER DE CARRIÈRE

Les commissaires des armées officiers de carrière, qui bénéficient de l’équivalent d’un CDI après une formation de 2 ans, sont recrutés sur concours.

Deux possibilités sont proposées :

  • Le concours sur épreuves s’adresse aux jeunes diplômés ou étudiants en cours d’obtention d’un diplôme de niveau bac + 3 d’un IEP, d’un IAE, d’une université de droit, d’économie, de gestion, etc.
  • Le concours sur titres s’adresse aux jeunes diplômés ou étudiants en cours d’obtention d’un diplôme de niveau bac + 5 d’une école de commerce, d’ingénieur ou d’un IAE et spécialisés en audit, achats, finances, logistique, etc.

Conditions d’accès

Pour s’inscrire aux concours de commissaire des armées, il faut :

  • être de nationalité française ;
  • être âgé, au 1er janvier de l’année du recrutement, de moins de 26 ans pour le concours sur épreuves, et de moins de 27 ans pour le concours sur titre ;
  • être titulaire au minimum d’un bac + 3 pour le concours sur épreuves, d’un bac + 5 pour le concours sur titres ;
  • être apte médicalement.

Formation

La formation des commissaires des armées officiers de carrière dure 2 ans. Elle se déroule en partie à l’École des commissaires des armées (ECA) à Salon-de-Provence. Le cursus de formation s’articule en fonction de l’ancrage choisi à l’issue du concours (Terre, Marine, Air, Santé ou Armement).

Elle aboutit à l’obtention du Master 2 Droit et Administration de la Défense en partenariat avec l’université d’Aix-Marseille, en plus du diplôme délivré par l’ECA.

Carrière et rémunération

Les commissaires des armées officiers de carrière perçoivent :

  • de 1.300 à 1.700 € net mensuel pendant la formation ;
  • 2.200 € net mensuel (auxquels s’ajoutent les primes) en sortie d’école (la rémunération évolue ensuite tout au long de la carrière).

Inscription aux concours

Les inscriptions aux concours de commissaires des armées officiers de carrière se déroulent chaque année de novembre au 1er février sur www.commissairesdanslesarmees.defense.gouv.fr.

Les épreuves écrites du concours sur épreuves ont lieu fin février/début mars, les épreuves orales et sportives en mai/juin. Les résultats des concours sont publiés fin juin et la formation à l’ECA commence en août.

- Consulter le descriptif des épreuves du concours sur épreuves.

- Consulter le descriptif des épreuves du concours sur titre.

Devenir commissaire des armées OFFICIER SOUS CONTRAT

Les commissaires des armées officiers sous contrat (OSC) s’engagent pour un contrat initial de 4 ans (renouvelable selon les besoins, jusqu’à 12 ans de service minimum) sous statut militaire.

Conditions d’accès

Pour devenir commissaire des armées officier sous contrat, il faut :

  • être de nationalité française ;
  • être âgé de moins de 33 ans à la date de dépôt du dossier de candidature ;
  • être titulaire d’un bac + 3 au minimum (d’une école de commerce, d’une école d’ingénieur, d’une université de droit, d’économie, de gestion, d’un IEP, d’un IAE…) ;
  • être apte médicalement.

Formation

La formation des commissaires des armées officiers sous contrat dure 3 mois. Elle se déroule à l’École des commissaires des armées à Salon-de-Provence.

Carrière et rémunération

Les commissaires des armées officiers sous contrat (OSC) perçoivent :

  • 1.300 € net au grade de commissaire aspirant pendant les 3 premiers mois ;
  • 1.700 € net au grade de commissaire de 3e classe pendant un an ;
  • de 2.200 à 2.700 € net au grade de commissaire de 2e classe.

Après cinq années de service, le concours interne permet de devenir officier de carrière.

Procédure de recrutement

Les candidats peuvent consulter les fiches de poste publiées sur le site commissairesdanslesarmees.defense.gouv.fr tout au long de l’année et déposer leur candidature.

Si leur dossier est sélectionné, ils sont convoqués pour des entretiens, une visite médicale, des tests sportifs, des tests psychotechniques, un test d’anglais et un entretien avec un psychologue.

Il est possible de déposer une candidature spontanée en envoyant CV et lettre de motivation à : recrutement.commissaires@gmail.com

Devenir VOLONTAIRE ASPIRANT COMMISSAIRE (VAC)

Le contrat de volontaire aspirant commissaire (VAC), d’une durée d’un an, permet aux jeunes diplômés d’acquérir une expérience à l’occasion d’une année de césure ou d’une première expérience professionnelle :

  • à bord d’un bâtiment de la Marine nationale (volontaire aspirant commissaire « embarqué ») tel qu’un porte-avion, un bâtiment de projection et de commandement, un bâtiment de ravitaillement, une frégate, etc.
  • au sein des armées (volontaire aspirant commissaire « service »), en unité ou en direction au sein d’un organisme du Ministère des armées basé en France.

Conditions d’accès

Pour devenir volontaire aspirant commissaire « embarqué » ou « service », il faut :

  • être de nationalité française ;
  • être âgé(e) de moins de 26 ans à la date de dépôt du dossier de candidature ;
  • être titulaire au minimum d’un bac + 3 (étudiants en année de césure ou jeunes diplômés d’une école de commerce, d’une école d’ingénieur, d’une université de droit, d’économie, de gestion, d’un IEP, d’un IAE…) ;
  • être apte médicalement.

Formation

La formation des volontaires aspirants commissaires, d’une durée de 1 mois, se déroule à l’École des commissaires des armées basée à Salon-de-Provence.

Carrière et rémunération

Les VAC perçoivent environ 850 € net par mois, et sont nourris et logés gratuitement.

À l’issue de ce premier contrat d’un an, le VAC peut s’orienter vers d’autres recrutements s’il réunit les conditions (concours sur titres ou sur épreuves ou recrutement en qualité d’officier sous contrat). En cas de réussite, il évolue en grade et en responsabilité tout au long de sa carrière.

Comment postuler ?

Les candidats peuvent consulter les fiches de poste publiées sur le site
commissairesdanslesarmees.defense.gouv.fr et déposer leur candidature :

  • en janvier pour les VAC « embarqué » ;
  • en avril pour les VAC « service ».

Si leur dossier est sélectionné, ils seront convoqués pour des entretiens, une visite médicale, des tests sportifs, des tests psychotechniques, un test d’anglais et un entretien avec un psychologue).

Il est aussi possible de déposer une candidature spontanée en envoyant CV et lettre de motivation à : recrutement.commissaires@gmail.com


- Consultez les spécificités du statut militaire.

- Il est possible de travailler dans les armées sans être militaire : découvrez les métiers civils des armées.

- Suivez toute l’actualité des recrutements des métiers de la Fonction publique sur la page Facebook de Vocation Service Public.