Commissaire des armées : la fiche métier détaillée

Commissaire des armées : la fiche métier détaillée

Le soutien général de nos forces armées et des organismes du ministère des Armées nécessite de véritables experts. C’est la mission des commissaires des armées, officiers engagés au service de leur pays, qui exercent au quotidien des postes à responsabilité au sein d’une unité opérationnelle ou d’un organisme du Ministère.

Le métier de commissaire des armées

Le commissaire est un officier interarmées qui occupe un poste à responsabilité indispensable au soutien des armées. Il est amené à encadrer des équipes et à s’adapter à un environnement en constante évolution. Sa formation militaire à l’Ecole des commissaires des armées (ECA) lui permet d’acquérir le savoir-être nécessaire pour appréhender l’organisation militaire et partager les valeurs fortes des armées. Il a vocation à servir au sein des armées (terre, marine, air) et des services du ministère des armées (service de santé et direction générale de l’armement).

Le commissaire développe son expertise au profit des armées, du Service du commissariat des armées et de l’ensemble des organismes du ministère des Armées. Il exerce des fonctions d’encadrement, de conception et de direction dans le droit, les ressources humaines, l’audit, le management des systèmes d’information, la logistique, le management des organisations en santé, le management des programmes d’armement, l’aide à la décision, les finances, les achats et le management des organisations de restauration/hébergement/loisirs.

Le commissaire a pour mission de servir son pays en contribuant au déroulement des missions menées par les forces armées, donnant ainsi un sens à son engagement. En tant que militaire, il a l’opportunité d’exercer ses fonctions sur des théâtres d’opérations extérieures (OPEX) et en missions intérieures (Sentinelle).

Comment devient-on commissaire des armées ?

Devenir commissaire de carrière (CDI) en étant lauréat du concours sur épreuves ou sur titres :

  • Le concours sur épreuves, à partir de Bac +3 : ouvert aux étudiants ou diplômés issus d’IEP, d’universités de droit, d’économie ou de gestion et âgés de moins de 26 ans au 1er janvier de l’année du concours ;
  • Le concours sur titres, à partir de Bac +5 : ouvert aux étudiants ou diplômés issus d’IAE et d’écoles de commerce ou d’ingénieur spécialisés en achats, finances, audit, logistique, contrôle de gestion ou encore systèmes d’information et âgés de moins de 27 ans au 1er janvier de l’année du concours.

Conditions communes aux 2 concours :

  • être de nationalité française ;
  • être apte médicalement.

Inscriptions :
Les inscriptions pour les concours sur épreuves et sur titres ont lieu de novembre à février sur www.defense.gouv.fr/commissariat

Épreuves :

  • concours sur épreuves : composé d’épreuves écrites, orales et sportives qui ont lieu entre mars et juin ;
  • concours sur titres : sélection sur dossier (CV, lettre de motivation, niveau de langue anglaise) puis épreuves orales et sportives en juin.

Formation :
Les lauréats des concours sur épreuves et sur titres effectuent ensuite une formation rémunérée de 2 ans au sein de l’Ecole des commissaires des armées (Salon-de-Provence) aux termes desquels les élèves obtiennent un Master 2 « Droit et administration de la Défense ». La formation a pour objectifs d’appréhender l’environnement militaire, de développer des qualités managériales, et de maîtriser les savoirs et les outils nécessaires pour assurer des responsabilités administratives dans un environnement en transformation permanente. À l’issue de la formation, ils sont affectés sur leur premier poste au sein des armées, du Service de santé des armées ou de la Direction générale de l’armement.

Devenir commissaire sous contrat (CDD de 4 ans renouvelable selon les besoins, jusqu’à 20 ans dans l’institution) en postulant à une offre d’emploi :

Ces contrats d’une durée minimale de 4 ans sont proposés afin de pourvoir des postes de spécialistes. Comme les officiers de carrière, les officiers sous contrats (OSC) apportent leur expertise au sein des organismes du soutien, des états-majors ou des organisations internationales, sur des fonctions très diverses : acheteurs, contrôleurs de gestion, auditeurs, logisticiens, juristes, etc…

Conditions requises :

  • être de nationalité française ;
  • être âgé de moins de 33 ans à la date de dépôt du dossier de candidature ;
  • être titulaire au minimum d’un Bac +3 dans le domaine d’emploi recherché ;
  • être apte médicalement.

Procédure de recrutement :

  • 1re phase : Réponse à des offres en ligne sur www.defense.gouv.fr/commissariat (des fiches de poste sont mises en ligne régulièrement tout au long de l’année) ;
  • 2e phase : présélection sur dossier (CV et lettre de motivation) par le service de recrutement pour un entretien de motivation ;
  • 3e phase : convocation à une visite d’aptitude médicale ;
  • 4e phase : convocation à un entretien final avec l’employeur.

Formation :
Les officiers sous contrat effectuent une formation de 3 mois au sein de l’Ecole des commissaires des armées (Salon-de-Provence).

Devenir volontaire aspirant commissaire « service » ou « embarqué » (CDD de 1 an en année césure ou pour une 1re expérience professionnelle) en postulant à une offre d’emploi :

Les contrats de volontaire aspirant commissaire (VAC) permettent à de jeunes étudiants ou diplômés de découvrir les armées en exerçant le métier de commissaire des armées à travers une année de césure ou une première expérience professionnelle d’un an. Les VAC « service » occupent un poste à terre dans un organisme interarmées dans des domaines variés (audit, finances, contrôle de gestion, droit, systèmes d’information…). Les VAC « embarqué » embarquent sur un navire de la Marine nationale pour occuper un poste d’adjoint au commissaire (missions variées en finances, logistique, relations publiques…).

Conditions requises :

  • être de nationalité française ;
  • être âgé de moins de 26 ans à la date de dépôt du dossier de candidature ;
  • être titulaire au minimum d’un Bac +3 dans le domaine d’emploi recherché.

Procédure de recrutement :

  • 1re phase : réponse à des offres en ligne sur www.defense.gouv.fr/commissariat (dès janvier pour les VAC « embarqué » et dès mars pour les VAC « service ») ;
  • 2e phase : présélection sur dossier (CV et lettre de motivation) par le service de recrutement pour un entretien de motivation ;
  • 3e phase : convocation à une visite d’aptitude médicale et entretien avec un psychologue (seulement pour les VAC « embarqué » ;
  • 4e phase : convocation à un entretien final avec l’employeur.

Formation :
Les VAC « service » et les VAC « embarqué » effectuent une formation de 4 à 5 semaines au sein de l’Ecole des commissaires des armées (Salon-de-Provence).

L’évolution professionnelle d’un commissaire des armées

Le commissaire des armées est amené à exercer son métier au sein d’une unité opérationnelle des armées (terre, marine, air), d’un service du ministère des armées ou au sein du Commissariat des armées dans des organismes experts en audit, finances, achats, logistique… Ils peuvent être affectés sur l’ensemble du territoire national, en outre-mer et à l’étranger.

Les avantages du métier de commissaire des armées

Salaires évolutifs, affectations en outre-mer et à l’étranger, évolution professionnelle… le commissaire des armées dispose de plusieurs avantages, liés à son statut de militaire.
La rémunération d’un commissaire dépend de son grade, de sa situation familiale, de son affectation géographique et des missions opérationnelles (exemple : embarquement…).

Pour en savoir plus :

  • Site internet www.defense.gouv.fr/commissariat
  • LinkedIn « Commissaires des armées »
  • Instagram @commissairesdesarmees
  • Facebook « Ecole des commissaires des armées »
  • YouTube « Commissaires des armées »

Pour rester informé des « Alertes concours » et des « Alertes recrutements sans concours », suivez-nous sur la page Facebook Vocation Service public !