Conseiller d’orientation-psychologue COP : réussir le concours 2018

Conseiller d'orientation-psychologue COP : réussir le concours 2018

Les informations sur le métier sont présentes dans la fiche Conseiller d’orientation-psychologue (COP) : fiche métier.

Présentation du concours de conseiller d’orientation-psychologue

C’est le concours de psychologue de l’Éducation nationale (psyEN), spécialité « éducation, développement et conseil en orientation scolaire et professionnelle » qui permet de devenir COP dans le second degré.

Le même concours, avec la spécialité « éducation, développement et apprentissages », donne accès au métier de psychologue scolaire dans le premier degré.

Il existe un concours externe et un concours interne. Ils sont organisés aux mêmes périodes que les concours d’enseignants avec des inscriptions à l’automne (mi-septembre à mi-octobre) pour des épreuves organisées entre les mois de février et mars de l’année suivante.

Concours de COP : conditions d’inscription

Conditions générales

Aucune condition d’âge n’est imposée.

Au plus tard le jour de la première épreuve d’admissibilité, les candidats doivent :

  • posséder la nationalité française ou être ressortissants d’un autre État membre de l’Union européenne ou partie à l’accord sur l’Espace économique européen, ou d’Andorre ou de Suisse,
  • jouir de leurs droits civiques,
  • ne pas avoir subi une condamnation incompatible avec l’exercice des fonctions,
  • être en position régulière au regard des obligations du service national,
  • justifier des conditions d’aptitude physique requises.
  • pour le concours interne, justifier de 3 années de services publics en tant que fonctionnaire de l’une des trois fonctions publiques (État, territoriale et hospitalière) ou des établissements publics qui en dépendent, ou personnel non titulaire exerçant des fonctions de psychologue de l’Éducation nationale, de psychologue scolaire ou de COP dans les établissements scolaires et les services relevant du ministre chargé de l’Éducation.

Conditions de diplôme

À la date de publication des résultats d’admissibilité, les lauréats doivent justifier, pour le concours externe :

  • d’une licence en psychologie et d’une inscription en dernière année de master (M2) de psychologie comportant un stage professionnel,
  • ou d’une licence en psychologie et d’une inscription en dernière année d’un diplôme permettant de faire usage professionnel du titre de psychologue en application du décret n° 90-255 du 22 mars 1990 modifié,
  • ou d’un diplôme bac + 3 en psychologie délivré par un État de l’Union Européenne ou de l’Espace Économique Européen et d’une inscription en dernière année de master (M2) de psychologie comportant un stage professionnel,
  • ou d’un diplôme bac + 3 en psychologie délivré par un État de l’Union Européenne ou de l’Espace Économique Européen et d’une inscription en dernière année d’un diplôme permettant de faire usage professionnel du titre de psychologue en application du décret du 22 mars 1990,
  • ou d’une licence en psychologie et d’un master en psychologie comportant un stage professionnel,
  • ou de l’un des diplômes permettant de faire usage professionnel du titre de psychologue dont la liste est fixée par le décret du 22 mars 1990.

Les candidats inscrits ou détenant un master (M2) en psychologie devront fournir une attestation de validation du stage professionnel permettant de faire usage professionnel du titre de psychologue.

La dérogation accordée aux parents d’au moins trois enfants et aux sportifs de haut niveau n’est pas applicable aux concours de psychologue de l’Éducation nationale.

Épreuves du concours de COP

Épreuves écrites d’admissibilité

  • Questionnement relatif à la connaissance du système éducatif et à la place de la psychologie dans l’éducation nationale permettant au candidat, à partir de la présentation de dispositifs, programmes ou de politiques éducatives spécifiques et de questions s’y rapportant, de faire état de sa connaissance du système éducatif dans son histoire comme dans ses évolutions, ses caractéristiques actuelles et ses valeurs. Durée : 4 heures. Coefficient 1
  • Étude de dossier portant sur l’exercice de la fonction de psychologue de l’éducation nationale dans le système éducatif permettant au candidat, à partir de l’examen d’un ensemble de documents relatifs à une question particulière, de montrer ses capacités à appréhender le sujet dans sa globalité et sa complexité afin d’envisager le positionnement spécifique du psychologue de l’éducation nationale et ses axes de travail. Durée : 4 heures. Coefficient 3

Épreuves orales d’admission

  • Analyse d’une problématique portant sur la contextualisation de l’action du psychologue de l’éducation nationale : à partir du dossier transmis par le candidat au moins 15 jours avant la date de début des épreuves d’admission, le jury détermine une question qui lui sera remise au début de l’épreuve et qui permettra d’apprécier ses capacités à s’impliquer et à s’engager dans les fonctions dans le cadre de la spécialité choisie et, en particulier, à identifier une question éducative contextualisée, à la problématiser et à proposer des réponses appropriées. Durée de la préparation : 45 minutes. Durée de l’épreuve : 45 minutes (exposé : 15 minutes ; interrogation : 30 minutes). Coefficient 3
  • Étude d’une situation individuelle nécessitant une intervention du psychologue de l’éducation nationale permettant au candidat de présenter son analyse et sa réflexion sur les modalités d’action susceptibles d’être mise en œuvre afin d’apporter une réponse à la question posée, et de montrer son aptitude au dialogue, à proposer des réponses argumentées et à manifester un recul critique. Durée de la préparation : 1 heure 30. Durée de l’entretien : 1 heure (exposé : 20 minutes ; entretien : 40 minutes). Coefficient : 3

Programme du concours

Le programme des épreuves comporte des thématiques communes aux deux spécialités et des thématiques spécifiques à chaque spécialité. Une bibliographie indicative destinée à approfondir les thèmes abordés par le concours peut être proposée.

Il fait également appel à des connaissances dans les domaines suivants :

  • théories, courants et modèles de la psychologie se rapportant à l’éducation, au développement, à l’enseignement, aux apprentissages et à l’orientation scolaire et professionnelle ;
  • histoire, organisation, enjeux et perspectives du système éducatif ;
  • politiques et dispositifs d’accompagnement à la scolarité et vers l’insertion socio-professionnelle des jeunes.