Guyane, concours externe d’éducateurs de la protection judiciaire de la jeunesse

Guyane, concours externe d'éducateurs de la protection judiciaire de la jeunesse

Pour la région Guyane, le ministère de la Justice recrute par concours externe sur titres des éducateurs de la protection judiciaire de la jeunesse (EPJJ). Le nombre total des places offertes au concours n’est pas encore fixé.

Conditions d’inscription au concours d’EPJJ

Pour s’inscrire au concours d’éducateur de la PJJ, il faut :

  • être titulaire du diplôme d’État d’éducateur spécialisé ou de l’un des titres ou diplômes homologués au niveau III (bac + 2) ;
  • posséder la nationalité française ou être ressortissant d’un autre État de l’Union européenne ainsi que des États parties à l’accord sur l’Espace économique européen ;
  • jouir de ses droits civiques ;
  • ne pas avoir de mentions portées au bulletin n° 2 de leur casier judiciaire qui seraient incompatibles avec l’exercice des fonctions ;
  • ne pas avoir de mentions portées au Fichier judiciaire automatisé des auteurs d’infractions sexuelles (FIJAIS) ;
  • se trouver en position régulière au regard du code du service national ;
  • remplir les conditions d’aptitude physique exigées pour l’exercice de la fonction ;
  • être indemne de toute affection mentale incompatible avec l’exercice des fonctions d’éducateur.

Concours d’EPJJ : quand et comment s’inscrire ?

Les inscriptions seront ouvertes du mardi 15 janvier 2019 jusqu’au vendredi 15 février 2019 à minuit, heure de Paris, sur le site du ministère de la Justice à l’adresse suivante : http://www.metiers.justice.gouv.fr/educateur-12672/postuler-sinscrire-au-concours-12681/concours-externe-de-recrutement-des-educateurs-sur-titres-32075.html

Les épreuves orales se dérouleront à partir du 15 avril 2019.


- Les inscriptions au concours d’éducateur de la PJJ à affectation nationale sont ouvertes aussi.

- Pour rester informé des « Alertes concours » et des « Alertes recrutements sans concours », suivez-nous sur la page Facebook Vocation Service public !