Gardien de la paix : réussir le concours 2021

Gardien de la paix : réussir le concours 2021

Concours de gardien de la paix : conditions d’inscription

Le concours externe est ouvert aux candidats :

  • de nationalité française,
  • titulaires du baccalauréat ou d’un diplôme équivalent,
  • âgés de 17 ans au moins et de 35 ans au plus.

Le 1er concours interne est ouvert :

  • aux fonctionnaires et agents de l’État, des collectivités territoriales, des établissements publics qui en dépendent, aux militaires et aux agents en fonction dans une organisation internationale intergouvernementale ;
  • âgés de 45 ans au plus au 1er janvier 2021 ;
  • justifiant d’au moins 4 ans de services publics au 1er janvier 2021.

Le 2nd concours interne est ouvert :

  • aux adjoints de sécurité âgés de 37 ans au plus au 1er janvier 2021, en activité et comptant au moins 1 année de service en cette qualité à la date de la première épreuve écrite ;
  • aux candidats ayant suivi le parcours de cadet de la République ;
  • aux volontaires des armées servant dans la gendarmerie nationale, titulaires du diplôme de gendarme adjoint, en activité et comptant au moins 1 année de service en cette qualité à la date de la première épreuve écrite.

À l’inscription au concours, le candidat doit choisir une affectation nationale ou régionale en Ile-de-France. La majorité des postes se situe en Ile-de-France.

L’inscription aux concours est soumise à certaines conditions d’aptitude physique.

Épreuves des concours de gardien de la paix

Épreuves d’admissibilité

  • Épreuve de cas pratiques : à partir d’un dossier ne pouvant excéder 15 pages, résolution d’un ou de plusieurs cas pratiques consistant en des mises en situation guidées par des questions. Cette épreuve est destinée à évaluer les capacités rédactionnelles, de compréhension d’une situation professionnelle, d’analyse et de synthèse des candidats ainsi que leur faculté à se projeter dans les missions du corps (durée : 3 heures ; coefficient 4) ;
  • Tests psychotechniques : tests obligatoires, non notés, destinés à évaluer le profil psychologique et la stabilité émotionnelle des candidats ainsi que le rapport à l’autorité (durée : 2 heures). Les résultats de ces tests sont communiqués aux membres du jury, en vue de l’épreuve d’entretien.

Épreuves de pré-admission

  • Parcours d’habileté motrice (PHM) ;
  • Test d’endurance cardio-respiratoire (TECR).
    (coefficient 4)

Épreuves d’admission

  • Épreuve commune aux 3 concours : test questions/réponses interactives, pouvant comporter des mises en situation à caractère pratique et déontologique. Ce test fait appel à la mémoire visuelle des candidats pour déterminer leurs fonctions de perception, d’évaluation, de décision et leur vigilance. Dotés d’un boîtier de réponses électroniques, les candidats, après avoir visionné une image, disposeront de 15 secondes par question en rapport avec l’image observée pour répondre (durée : 20 minutes ; coefficient 2).
  • Épreuve distincte en fonction des voies de recrutement :
    • Concours externe : entretien de recrutement avec le jury permettant d’évaluer l’aptitude et la motivation du candidat à occuper les fonctions de gardien de la paix, d’apprécier ses qualités de réflexion ainsi que ses connaissances (durée : 25 minutes ; coefficient 5). Le jury dispose comme aide à la décision des résultats des tests psychotechniques passés par le candidat au moment de l’admissibilité, interprétés par le psychologue et du curriculum vitae détaillé, remis le jour même de l’épreuve par le candidat au service organisateur du concours à l’attention des membres du jury. Ce curriculum vitae devra comporter les compétences acquises lors du parcours scolaire et extrascolaire et développer les raisons de ce choix professionnel.
    • Premier concours interne : entretien avec le jury s’appuyant sur un dossier de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle préalablement déposé par le candidat auprès du service organisateur du concours à une date fixée par l’arrêté d’ouverture du concours. Le dossier est transmis au jury par le service organisateur. Ce dossier a pour objet de mettre en évidence les acquis de l’expérience professionnelle du candidat ainsi que ses motivations à devenir gardien de la paix (durée 25 minutes ; coefficient 5). Le jury dispose, comme aide à la décision, des résultats des tests psychotechniques passés par le candidat au moment de l’admissibilité, interprétés par le psychologue.
    • Second concours interne : entretien avec le jury s’appuyant sur un dossier professionnel préalablement déposé par le candidat auprès du service organisateur du concours à une date fixée par l’arrêté d’ouverture du concours. Le dossier est transmis au jury par le service organisateur. Ce dossier a pour objet de mettre en évidence les acquis de l’expérience professionnelle du candidat durant son activité d’adjoint de sécurité ou bien de cadet de la République, option police nationale, ou encore de volontaire dans les armées servant dans une gendarmerie nationale, titulaire du diplôme de gendarme adjoint (durée : 25 minutes ; coefficient 5). Le jury dispose, comme aide à la décision, des résultats des tests psychotechniques passés par le candidat au moment de l’admissibilité, interprétés par le psychologue.
  • Épreuve de conversation en langue étrangère, obligatoire pour le concours externe et facultative pour les deux autres concours. Les langues vivantes proposées sont : l’anglais, l’allemand, l’espagnol ou l’italien (durée : 10 minutes ; coefficient 1).
    Pour les candidats des deux concours internes, seuls sont pris en compte pour cette épreuve de langue, les points obtenus supérieurs à 10 sur 20.
    Les candidats précisent, lors de leur inscription au concours, la langue choisie et ne peuvent en changer après la clôture des inscriptions.

Vous cherchez un emploi de titulaire ou de contractuel ?

Accédez ici à plus de 1000 offres d'emploi actualisées chaque jour