1.000 postes de surveillant de l’administration pénitentiaire

1.000 postes de surveillant de l'administration pénitentiaire

Le ministère de la Justice organise un concours pour le recrutement de surveillantes et de surveillants de l’administration pénitentiaire.

1000 postes sont offerts, répartis ainsi :

  • 850 postes au concours national, à pourvoir sur l’ensemble du territoire (les lauréats sont affectés après leur formation en fonction de leurs vœux et de leur rang de classement) ;
  • 90 postes au concours à affectation locale Auvergne Rhône-Alpes (les lauréats sont affectés dans un des établissements prédéfinis de cette région et s’engagent à y exercer pendant 6 ans en échange d’une prime de 8000 €) ;
  • 42 postes au concours à affectation locale Provence Alpes Côte d’Azur (les lauréats sont affectés dans un des établissements prédéfinis de cette région et s’engagent à y exercer pendant 6 ans en échange d’une prime de 8000 €) ;
  • 18 postes au concours à affectation locale Grand Ouest (les lauréats sont affectés dans un des établissements prédéfinis de cette région et s’engagent à y exercer pendant 6 ans en échange d’une prime de 8000 €).

Conditions d’accès au concours de surveillant pénitentiaire

Conditions d’âge et de diplôme

Les candidats au concours de surveillant pénitentiaire doivent être :

  • âgés de 18 ans au moins et 45 ans au plus au 1er janvier 2020 (cette limite peut être annulée ou reculée dans certains cas) ;
  • titulaires du brevet des collèges ou d’un diplôme ou titre au moins de niveau 3 (les personnes qui élèvent ou ont élevé trois enfants ou plus et les sportifs de haut niveau sont dispensés de cette condition).

Conditions générales d’accès à la Fonction publique

Les candidats doivent aussi remplir les conditions générales d’accès à la Fonction publique, à savoir :

  • Posséder la nationalité française.
  • Jouir de leurs droits civiques.
  • Ne pas avoir de mentions portées au bulletin n° 2 du casier judiciaire incompatibles avec l’exercice des fonctions de surveillant.
  • Se trouver en position régulière au regard du code du service national.
  • Remplir les conditions d’acuité visuelle, d’aptitude médicale à un service de jour comme de nuit et de capacité à tous les gestes professionnels s’agissant du contrôle par l’œilleton (axe des yeux au minimum à 1.50 m du sol).

Surveillant de l’administration pénitentiaire : formation et rémunération

Les candidats admis suite au concours sont nommés élèves surveillants et suivent une formation alternée de 6 mois à l’École nationale d’administration pénitentiaire d’Agen (47), dans les établissements pénitentiaires (stages) et dans d’autres structures de formation.

À l’issue de cette formation, les élèves surveillants nommés surveillants stagiaires sont affectés dans un établissement pénitentiaire pour une année probatoire suivie de la titularisation.

La rémunération des surveillants de l’administration pénitentiaire s’élève à environ 1 600 € nets mensuels en début de carrière. Une prime de fidélisation de 8 000 € est versée aux lauréats des concours à affectation locale, en contrepartie d’un engagement à servir pendant 6 ans dans leur établissement.

Quand et comment s’inscrire au concours de surveillant pénitentiaire ?

Les inscriptions s’effectuent en ligne jusqu’au vendredi 31 juillet 2020, à minuit, heure de Paris via le site du ministère de la Justice.

L’épreuve d’admissibilité se déroulera le 9 septembre 2020 et l’épreuve orale d’admission du 9 octobre au 13 novembre 2020. Les résultats seront communiqués à partir du 30 novembre 2020.


- Consultez les épreuves du concours de surveillant de l’administration pénitentiaire.

- Pour rester informé des « Alertes concours » et des « Alertes recrutements sans concours », suivez-nous sur la page Facebook Vocation Service public !