logo Vocation Service Public
Accueil / Conservateur territorial du patrimoine : fiche métier

Conservateur territorial du patrimoine : fiche métier

Fonction publique territoriale (FPT) – Catégorie A+ – Secteur culturel –
Métiers associés : conservateur des bibliothèques, directeur de service culturel

Conservateurs territoriaux du patrimoine : tendance de recrutement

Les concours sont organisés par le CNFPT et l’Institut national du patrimoine qui forme les conservateurs. Comme pour toutes les professions de la filière musées et bibliothèques, après une baisse des recrutements jusqu’en 2010, la demande a repris en partie grâce aux départs en retraite, mais surtout à l’augmentation considérable de l’offre culturelle des communes et au développement des musées locaux.

La tendance se poursuit avec environ 20 nouveaux postes disponibles chaque année.

Préparez votre concours 100% en ligne !

Préparation concours Fonction publique territoriale

Catégories A, B ou C - Toutes Filières - Externe, Interne, 3e voie, Examen professionnel
Voir les programmes détaillés
Carrières Publiques : un réseau de 100 formateurs experts au service de votre réussite

La profession de conservateur territorial du patrimoine

Le métier est avant tout tourné vers la direction d’établissements ou de services culturels. Le conservateur est un manager d’équipe, d’idées et aussi gestionnaire d’un budget.

Il exerce à la fois des responsabilités scientifiques et techniques pour l’étude, le classement la conservation du patrimoine, et des responsabilités de gestion organisationnelle et comptable. Il doit mettre en valeur, démocratiser et enrichir le patrimoine d’une collectivité ou d’un établissement public.

La dimension éducative de la fonction est importante avec la création et la mise en place d’actions de communication et de présentation au public des collections. Les relations avec le système scolaire sont particulièrement importantes.

Le conservateur est aussi un scientifique qui participe à la recherche fondamentale et appliquée dans sa spécialité.

Ses affectations dépendent de la spécialité choisie :

  • archéologie ;
  • archives ;
  • monuments historiques et inventaire ;
  • musées ;
  • patrimoine scientifique, technique et naturel.

La spécialité «archives» ouvre les postes de direction des services communaux ou régionaux des archives.

Devenir conservateur territorial du patrimoine : qualités requises

La capacité à diriger des équipes est fondamentale, comme celle de gérer un budget et d’imaginer des actions et des animations culturelles.

Le conservateur doit cumuler des qualités souvent contradictoires : scientifique accompli, il est également comptable des deniers publics et chef d’orchestre d’un établissement de conservation du patrimoine.

Le concours de conservateur territorial du patrimoine

Le concours externe est ouvert dans les spécialités citées plus haut aux candidats titulaires d’un diplôme de niveau bac + 3.

Pour le concours interne, les candidats doivent justifier de 4 ans de services publics.

Les informations sur les épreuves sont disponibles dans la fiche Conservateur territorial du patrimoine : réussir le concours 2023.

Devenir conservateur territorial du patrimoine : après le concours

Rémunération

Pendant la période de formation, le conservateur perçoit une rémunération brute d’environ 1800 €. En fin de carrière, ce montant peut atteindre près de 6000 €.

Différentes primes s’y ajoutent. Découvrez en détail l’évolution du salaire des conservateurs du patrimoine au cours de leur carrière.

Évolution de carrière

Un concours professionnel permet d’accéder au grade supérieur de conservateur en chef.

Pour en savoir plus : https://www.inp.fr/Formation-initiale-et-continue/Formation-des-conservateurs/Concours-de-recrutement

mis à jour le 6 Mar 2023

Vous cherchez un emploi de titulaire ou de contractuel ?

Accédez ici à plus de 1000 offres d’emploi actualisées chaque jour

LinkedIn
Share
WhatsApp